Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
12/02/2021

3 diplômés de KEDGE lancent Cerf Vert, un groupement forestier participatif et écologique !

Max, Thibault et Guilhem, 3 anciens étudiants du PGE et aujourd’hui diplômés de KEDGE à Marseille, se retrouvent afin de créer une entreprise solidaire. L’objectif de Cerf Vert : protéger l’écosystème forestier français.

Pour commencer, comment vous êtes-vous rencontrés ?

C’est à l’école Kedge, à Marseille, que nous nous sommes rencontrés. Nous avons tous les trois suivi le parcours Grande Ecole.

Faisiez-vous partie d'une association étudiante de KEDGE lorsque vous étiez à l'école ?

Max et Thibault étaient dans la même association Clepsydre, alors à ses débuts et aussi respectivement à SimONU, à Unis-Terre et Guilhem à Unis-Terre.

Max  : SimONU, Clepsydre

Thibault :  Clepsydre et Unis-Terre.

Guilhem : Unis-Terre


 

Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

Nos chemins se sont séparés une fois diplômés. Max est resté en Chine après un échange universitaire à Guangzhou. Il a ensuite travaillé dans le conseil en innovation à Paris. Thibault, après un VIE à New Delhi chez Systra en contrôle de gestion, a créé son entreprise pharmaceutique en France. Guilhem a réalisé un Master 2 à Sciences Po Bordeaux. Il est consultant en organisation chez Plein Sens, un cabinet spécialiste des questions sociales et du design des organisations, depuis 6 ans.

Guilhem et Thibault vivent aujourd’hui à Paris et Max à Lyon.

 

Comment avez-vous eu l'idée de créer Cerf Vert ?

L’idée est venue fin 2019 à partir du constat qu’en France, nous n’avons pas de problème de déforestation mais de malforestation.

Face à l’industrialisation des pratiques sylvicoles, de plus en plus de forêts françaises sont transformées en plantation d’arbres avec des monocultures (une seule essence d’arbre plantée en lignes droites) sur lesquelles sont réalisées des coupes rases au bout de 40 ans. Nous avons la conviction que la standardisation des forêts appauvrit les sols mais aussi le travail du personnel de la filière bois. Le documentaire “Le temps des forêts” de François-Xavier Drouet raconte très bien comment la technique et les outils de gestion transfigurent les métiers, comment la technique libère ou asservit. Ce sont des pratiques sylvicoles qui détériorent les écosystèmes alors que la préservation du vivant est fondamentale.

A travers CERF VERT, nous souhaitons proposer une autre approche, celle d’une exploitation raisonnée et durable de la forêt, qui allie préservation de la biodiversité et pérennité économique.

Max, à l’origine du projet, ne voulait pas se lancer seul dans un tel projet, et a contacté des amis, des anciens de sa promo. C’est comme ça que Thibault et Guilhem ont rejoint le projet à la création.

Il faut dire que Thibault avait proposé à Max d’investir il y a quelques années dans sa startup pharmaceutique en création. L‘année dernière, c’était à Thibault d’investir en retour :)

C’est comme ça que nous avons créé CERF VERT, un groupement forestier participatif et écologique en 2020.

Participatif : c’est un projet humain avant tout, et les associés ont un vrai rôle à jouer dans la vie du groupement. Nous nous inspirons de l’approche associative, où chacun apporte ce qu’il souhaite. Et c’est grâce à l’arrivée de nouveaux associés, via leur apport au capital, que nous faisons l’acquisition de nouvelles parcelles forestières. Les associés eux-mêmes organisent les sorties en forêt, mettent en place des sessions de sensibilisation et recherchent des parcelles.

Ecologique : vous l’aurez compris, c’est l’objet même du groupement qui est de récolter du bois tout en préservant la biodiversité : reconstituer des habitats, diversifier les essences, améliorer le stockage du carbone...

Nous avons des principes forts comme, 1 associé = 1 voix, rester indépendant. Par exemple, nous ne souscrivons pas de prêt bancaire. Nous ne dépensons que l’argent dont nous disposons. Nous poussons à notre rythme. Le seul moyen de grandir est d’accueillir de nouveaux associés.

Nous sommes 25 associés (février 2021). Le groupement est basé à Lyon. Nous allons acquérir notre première parcelle de 10 hectares à Vocance en Ardèche. Nous rentrons dans la phase de décollage du projet.

CERFVERT.ORG    LINKEDIN 


 

Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Quand on gère un groupement forestier, on s’inscrit dans le temps très long des arbres, une centaine d'années. Nous souhaitons rassembler des centaines de citoyennes et de citoyens pour acquérir des forêts ensemble et les gérer durablement.

Nous avançons de manière très humble. Nous ne sommes pas des experts de la forêt. Nous avons donc tissé des liens avec d’autres groupements forestiers et des experts qui adoptent l’approche d’une sylviculture douce et raisonnée. L’ancrage local est fondamental pour nous, que ce soit avec les propriétaires mais aussi avec les acteurs de la filière bois. Nous voulons le renforcer. Nous prévoyons d’acheter 30 hectares de forêt en 2021 avec l’aide de 60 associés investissant et participant au développement du groupement forestier Cerf Vert.

D’ici 3 ans, nous espérons vendre nos premiers bois et créer des débouchés locaux. Nous souhaitons atteindre une taille critique et un ancrage local fort. Pour un groupement forestier, cela représente environ une centaine d’hectares de forêts, que nous ciblons à 2h de route de Lyon.. 

Nous accélérons l’accueil de nouveaux associés. Nous visons les 200 membres. C’est aussi pour cela que nous partageons le projet au sein du réseau des diplômés de Kedge. On est attaché à notre école. On est déjà 3 diplômés dans le projet. Nous espérons que quelques diplômés voudront bien nous rejoindre en tant qu’associé, ou nous contacter s’ils ont des parcelles à nous proposer.


 

En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à devenir ce que vous êtes aujourd'hui, et en quoi ses enseignements vous ont aidé dans le développement de votre projet ?

Kedge nous a permis de nous rencontrer à nouveau dans le cadre de CERF VERT. C’est aussi ça l’histoire qu’on voulait vous partager à travers cette interview de 3 diplômés. C’est que les liens que vous construisez à l’école, vous allez les garder toute votre vie.

Tous les trois, nous partageons le fait que l’école nous a poussé à penser l’avenir dans sa complexité et sa diversité, à nous projeter non pas en tant que jeune diplômé, mais en tant qu’acteur du monde de demain.

Aussi, nous avons été marqués par les Pro Act et l’implication dans les projets associatifs. Ce sont des bacs à sable grandeur nature pour apprendre à monter, organiser et déployer des projets. Par exemple, quelque chose qu’on a copié-collé de l’école, c’est l’histoire des générations dans les associations. Pousser les élèves à rester 2 ans : 1 année pour apprendre, une année pour transmettre, ce sens du collectif fort. On fait un peu ça chez CERF VERT où dans toutes nos initiatives, on est minimum 2 personnes. C’est primordial pour la pérennité d’un projet et le foisonnement des “bonnes” idées.

Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Max : oser et voyager

Thibault: Work Work Work et trouver des projets qui vous passionnent. Quand on fait quelque chose d’inspirant, le travail devient facile voire même un plaisir!

Guilhem : persévérer et s’engager pour ce qui nous tient à coeur

 

Autre chose à ajouter, un message à faire passer (appel au vote, participation à une levée de fonds...) ?

Investir dans un groupement forestier comme CERF VERT permet de se constituer un capital ancré dans le réel, le vivant. C’est aussi faire le choix d’un placement responsable. L’apport pour devenir associé est compris entre 2 000 et 8 000 €. Nous acceptons aussi les apports en nature des propriétaires qui aimeraient nous céder leur forêt afin de les gérer durablement.

Nous ne promettons pas une rentabilité annuelle. En revanche, la fiscalité du secteur de la forêt est particulièrement avantageuse. Les associés peuvent profiter d’une réduction d’impôts de 25% du montant investi, l’année de la rentrée au capital du groupement.

Si vous le souhaitez, nous échangerons avec plaisir avec les personnes intéressées par le projet.

CERFVERT.ORG    LINKEDIN 

 

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires