Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
20/05/2019

Tête-à-tête avec Émilie Zugmeyer, une kedgeuse expatriée en Australie

Les 2 étudiantes du pro-act "KEDGE Alumni Travel" sont actuellement en Australie, où elles viennent à la rencontre de nos diplômés expatriés.

  • PROMOTION : 2003
  • POSTE : Financial Controller
  • ENTREPRISE : Expro
  • DURÉE D’EXPATRIATION : 4 ans à Londres, 2 ans en Malaisie et 5 ans à Perth en Australie

 

INTERVIEW :

  • Bonjour Emilie ! Pour commencer, présentez-vous rapidement.

Je m’appelle Emilie Zugmeyer, je fais partie de la promotion 2003. J’étais sur le campus de Kedge Bordeaux qui à l’époque était Bordeaux Ecole de Management. Je suis actuellement Financial Controller dans une société de service qui s’appelle Expro. C’est une entreprise qui fournit des services et des produits spécialisés pour les opérateurs du secteur pétrolier et gazier offshore.

 

  • En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos missions ?

Je suis responsable du service financier dans l’entreprise. Je m’occupe de tout l’aspect cash management, de la facturation pour les clients, des factures fournisseurs et je réalise la paie des salariés. Étant une filiale d’une entreprise internationale on a beaucoup de reporting à faire au siège régional de l’entreprise. On doit justifier de nos performances par rapport aux budgets ou encore faire des prévisions tous les mois. En plus de ça, je m’occupe de toute la partie fiscale de l’entreprise. Je gère une équipe de 3 personnes avec deux assistants et une comptable qualifiée.

 

  • Pouvez-vous nous décrire votre parcours scolaire au sein de Kedge ? Quelle formation avez-vous suivi ?

J’ai suivi la formation finance à Kedge. J’ai fait le choix de ne pas faire d’année de césure pour rentrer plus rapidement dans le monde du travail. J’ai quand même réalisé deux stages pendant mes années à l’école : le premier dans un club de voile et le deuxième dans un magasin de vin. J’ai ensuite fait un stage de fin d’études en audit chez Mazars. J’ai intégré le monde professionnel en débutant en audit chez KPMG. C’est à ce moment-là que j’ai demandé un transfert à l’étranger et j’ai eu la chance de pouvoir rejoindre les équipes de KPMG en Angleterre.

 

  • En quoi Kedge vous a aidé à développer et réaliser vos projets ?

Kedge est une très bonne formation car elle est très diversifiée. On touche à tous les aspects d’une entreprise et ça donne des bases de gestion très larges. En travaillant en audit et en finance je me suis rendue compte que ma formation m’a donné une grande ouverture d’esprit. J’ai pu commencer ma carrière en ayant une bonne connaissance du business et c’est très important pour avoir une bonne compréhension des enjeux et des performances réalisées dans une entreprise. Cet aspect-là m’a beaucoup apporté dans ma carrière. Je rajouterai aussi que le fait de faire des projets pendant nos années de formation, de faire partie d’associations et de faire des stages permet d’apprendre par soi-même et permet d’être confronté au monde professionnel rapidement.

 

  • Depuis quand êtes-vous expatrié ?

Cela fait maintenant 5 ans que je suis à Perth en Australie et que j’occupe mon poste de Financial Controller chez Expro.

 

  • Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous expatrier à Perth ?

J’ai intégré l’entreprise dans laquelle je travaille aujourd’hui il y a quelques années à Londres en Angleterre au siège. A la suite de ça je suis partie en Malaisie tout en restant dans la même entreprise. Après 2 ans en Malaisie, j’ai été contacté pour reprendre le service financier de l’entreprise à Perth en Australie. Ils avaient besoin de quelqu’un pour reprendre le poste et pour améliorer les performances sur place. C’est comme ça que j’ai été transférée à Perth !

 

  • Quelles différences culturelles faites-vous entre la France et l’Australie sur le plan professionnel ?

Je n’ai pas beaucoup travaillé en France mais sur la base de mon expérience je dirai que la vie en Australie est plus tranquille. Ici les horaires sont flexibles et ce n’est pas comme en France où la politique est de rester le plus tard possible au bureau. Perth est une ville très familiale et les gens partent tôt du boulot pour profiter de leur famille.

Une autre différence culturelle est qu’en tant que français on est souvent en train d’argumenter ou de râler et c’est très différent de l’état d’esprit des australiens. Ils sont beaucoup plus calmes et n’aiment pas les confrontations.

 

  • Qu’est-ce qui vous a le plus surpris dans ce pays ?

La qualité de la nourriture ! Avant d’arriver ici je ne connaissais pas l’Australie et j’imaginais une culture américaine avec beaucoup de fast-food. Au contraire, il y a de très bons restaurants et les australiens sont très attachés à la bonne nourriture ! C’était une bonne surprise !

 

  • Quels sont vos projets futurs ?

Je regarde actuellement pour changer de travail. Cela fait maintenant 5 ans que je suis sur ce poste et j’aimerai encore évoluer. En parallèle, j’ai deux enfants en bas âges et j’aimerai profiter d’eux davantage. J’aimerai trouver un bon compromis sur les années à venir. Concernant l’expatriation je pense que nous partirons un jour de l’Australie mais nous continuerons à vivre à l’étranger !

 

  • Est-ce qu’il y a un autre pays dans lequel vous auriez aimé vivre et pourquoi ?

Je n’ai pas d’idées de pays en particulier. Je pense qu’avec un peu d’ouverture d’esprit on peut se plaire de partout ! Je ne connaissais pas la Malaisie avant de partir et j’ai adoré, et je me plais énormément en Australie.

 

  • Si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Je ne changerai rien ! J’ai eu beaucoup de chance car mon mari m’a suivi dans mes transferts et j’ai pu évoluer dans chacun de mes postes. Je suis très contente de mon parcours !

 

  • Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un étudiant ou jeune diplômé qui envisagerait de tenter l’aventure ?

Je pense que les contacts jouent un rôle important dans l’expatriation. Le réseau c’est essentiel ! Je pense aussi qu’il faut bien choisir ses premiers postes. Je conseillerai d’intégrer des entreprises qui offrent de bonnes expériences pour un début de carrière et qui proposent des possibilités d’évolution internationale ! En plus de ça, il est très important de bien travailler son anglais, ça aide pour trouver de bons postes à l’étranger.


 

Interview réalisée à Singapour par Emma et Manon, étudiantes du pro-act KEDGE Alumni Travel. 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET KAT

SUIVEZ-LES SUR INSTAGRAM

 SUIVEZ LEURS AVENTURES SUR FACEBOOK

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.