Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
03/09/2019

Témoignage de Roxane, une kedgeuse expatriée en Nouvelle-Zélande

Les 2 étudiantes du pro-act "KEDGE Alumni Travel" sont actuellement en Nouvelle-Zélande, où elles viennent à la rencontre de nos diplômés expatriés

  • PROMOTION : 2016
  • POSTE : Marketing and Event Executive
  • ENTREPRISE : Volkswagen New Zealand
  • DURÉE D’EXPATRIATION : 1 an et demi

 

 

  • Bonjour Roxane ! Pour commencer, présentez-vous rapidement.

Bonjour, je m’appelle Roxane Merveille. Je fais partie de la promotion 2016 de Kedge Bordeaux. Je travaille actuellement pour Volkswagen Nouvelle-Zélande en tant que Marketing and Event Executive.

 

  • En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos missions ?

J’ai intégré l’entreprise en tant que Marketing and Event Assistant pour un contrat de 6 mois et, à la suite de ça, ma supérieure est partie en congé maternité. Ils m’ont alors proposé de la remplacer c’est pourquoi j’occupe aujourd’hui le poste de Marketing and Event Executive.

Nous sommes une équipe de trois personnes dans le service marketing. Je travaille avec ma supérieure, qui est marketing manager, et une autre personne spécialisée en marketing digital.

Mon rôle est de gérer les campagnes marketing de l’entreprise. Pour cela, nous travaillons avec deux agences. La première s’occupe de la partie création et réalise les concepts en intégrant les logos, les slogans, les images et la deuxième est une agence média qui s’occupe de trouver les canaux de diffusion adaptés pour nos campagnes.

Mon poste a également une partie évènementielle. Je m’occupe de l’organisation des évènements externes et internes à l’entreprise. Par exemple, une fois par an, nous sommes présents dans un salon d’agriculture très réputé en Nouvelle-Zélande, situé à 2h d’Auckland. Ce salon dure 4 jours et chaque entreprise automobile présente ses nouveaux produits chaque année. Cet événement est très important et occupe une grande partie de mon temps dans l’année.

Enfin, je m’occupe de la relation avec les dealers qui sont les concessionnaires. Nous avons 17 concessions Volkswagen dans le pays et je suis leur contact pour le marketing. Généralement, les concessions ont des marketing manager ou des petites équipes sur place mais lorsqu’ils ont besoin d’aide je suis leur référente. Je les aide à mettre en place leurs évènements et les accompagne sur plein de problématiques différentes.

 

  • Pouvez-vous nous décrire votre parcours scolaire au sein de Kedge ? Quelle formation avez-vous suivi ?

J’ai intégré Kedge en Programme Grande École après deux années de classe préparatoire. La première année était une année générale avec un tronc commun et j’ai ensuite choisi de suivre le parcours Industrie Créative. J’ai fait le choix de ne pas réaliser d’année de césure et je suis partie en échange universitaire à l’Université Technologique de Sydney 6 mois pendant mon master 2.

A la suite de ça, j'ai trouvé mon premier stage dans une agence créative à Paris où j’ai travaillé en événementiel. Lors de cette expérience j’ai travaillé avec Google, Salesforce et Twitter.

J’avais très envie de repartir travailler à l’étranger, et après cette superbe expérience j’ai eu la chance d’obtenir un stage chez l’Alliance Française à Perth en Australie.

 

  • En quoi Kedge vous a aidé à développer et réaliser vos projets ?

Mes expériences associatives m’ont beaucoup apporté. Je faisais partie de deux associations et cela m’a permis d’avoir mes premières expériences en événementiel. C’est également grâce à cela que j’ai pu obtenir mes premiers stages en agence.

J’ajouterai également l’expérience de pouvoir partir à l’étranger, qui m’a permis de confirmer que je souhaitais travailler à l’international. Lorsque je compare avec les parcours en universités plus classiques, je me rends compte qu’on a une chance immense de pouvoir partir dans le cadre de nos études.

 

  • Depuis quand êtes-vous expatriée ?

Cela fait 1 an et demi que je suis installée à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Avant cela, j’ai réalisé 6 mois d’échange universitaire à Sydney et 6 mois de stage à Perth.

 

  • Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous expatrier à Auckland ?

Je suis venue m’installer en Nouvelle-Zélande car mon copain est originaire de ce pays. On adore également l’Australie mais je n’avais plus de possibilités de Visa donc on a choisi de rester ici. On a hésité entre Auckland et Wellington et on a choisi Auckland car la ville est plus grande. Il y a beaucoup plus d’opportunités de travail ici, c’est une ville agréable, et pour voyager la plupart des vols partent d’Auckland.

 

Interview de Roxane Merveille

🌏 AUCKLAND : Un jour, un kedgeur 🌏 Lors de notre passage à Auckland, nous avons rencontré Roxane. Expatriée depuis 1 an et demi, Roxane est aujourd'hui Marketing et Event Executive chez Volkswagen New Zealand. Découvrez prochainement son portrait sur le site de Kedge Business School Alumni.

Publiée par Kedge Alumni Travel sur Mercredi 31 juillet 2019

 

 

  • Quelles différences culturelles faites-vous entre la France et la Nouvelle-Zélande sur le plan professionnel ?

La plus grande différence est la place du travail dans la vie. En France, les horaires sont plus importants et le travail représente la majorité de notre temps. Ici, à 17h tout le monde termine sa journée et les gens font beaucoup d’activités sportives et de sorties en famille. Le travail n’est pas la priorité. Il y a une grande distinction entre la vie professionnelle et personnelle.

Le développement personnel est également mis en avant. Je ne sais pas si c’est spécifique à mon entreprise ou si c’est général en Nouvelle-Zélande mais nous sommes très encouragés à suivre le maximum de formations possibles. Ceci est bénéfique pour l’entreprise, mais c’est aussi très important pour chacun d’entre-nous pour gagner en compétences. On se sent valorisé !

 

  • Est-ce qu’il y a un autre pays dans lequel vous auriez aimé vivre et pourquoi ?

L’Australie ! Je suis tombée amoureuse de ce pays lors de mes expériences à Perth et Sydney. Le climat est agréable, j’adore faire du surf et c’est le pays idéal pour surfer. La mentalité australienne est similaire à la Nouvelle-Zélande, les gens sont très gentils et ouverts. Les conditions de travail sont également supers, j’adore leur fonctionnement.

 

  • Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un étudiant ou jeune diplômé qui envisagerait de tenter l’aventure ?

Dans un premier temps je conseillerai de commencer par un échange universitaire ou par une première expérience de 6 mois pour tester et voir si on est fait pour vivre à l’étranger.

Ensuite, la meilleure option est d’arriver sur place en aillant déjà un contrat. Si jamais vous arrivez sans travail, je conseillerai de postuler pour obtenir un CDD. C’est le moyen le plus facile pour avoir un pied dans le monde du travail en Nouvelle-Zélande. Cela permet de continuer par la suite dans la même entreprise, ou d’avoir un premier nom sur son CV qui ouvrira d’autres opportunités.

Enfin, une fois sur place il ne faut pas hésiter à s’installer avec des étrangers. Très souvent, on est tenté de rester avec des français mais je pense qu’il faut vivre l’expérience pleinement et s’obliger à se mélanger avec des étrangers !

 

 


 

Interview réalisée à Auckland par Emma et Manon, étudiantes du pro-act KEDGE Alumni Travel. 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET KAT

SUIVEZ-LES SUR INSTAGRAM

 SUIVEZ LEURS AVENTURES SUR FACEBOOK

 

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires