Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
12/05/2020

Portrait : René Marchadier, kedger et grand résistant français !

À l'occasion des 75 ans de la libération de la seconde guerre mondiale, KEDGE Alumni vous propose de revivre l'incroyable histoire de René Marchadier, médaillé de la Légion d'Honneur pour avoir participé activement à la libération de la France en 1944.


Résistant à 20 ans

René Marchadier étudie à KEDGE (anciennement Sup de Co Bordeaux) de 1940 à 1942 et devient résistant en 1943 tout juste après la fin de ses études.
 

Jeune diplômé, il s’installe à La Rochelle où, en 1942, il obtient un poste de fonctionnaire aux Finances. Alors que sa carrière semble toute tracée, un événement bouleverse son destin. Dans un train qui le ramène à Bordeaux, il fait la rencontre d’un aviateur britannique. D'une manière impromptue et spontanée il décide de le prendre en charge. Tout s'enchaîne ensuite, il intègre le réseau « Honneur et Patrie » et rejoint un maquis du Massif central en tant que responsable d'une trentaine de personnes, s'occupant notamment de récupérer des armes parachutées.

En 1944, de retour à Bordeaux, il rejoint le groupe « Alerte ». Sa mission est de déterminer l’emplacement des entrepôts d’armes et d’artilleries allemandes. Dans les mines de Jonzac, il découvre un des stocks les plus importants d’armes et de munitions. Avec la complicité de travailleurs du STO, René Marchadier monte la plus grande opération de sabotage réalisée par un réseau girondin : la destruction du dépôt de Jonzac.

Le 30 juin 1944, des wagons allemands d’armes et de munitions explosaient à Jonzac. Malgré la réussite de l’opération, René ne peut réprimer sa peine car dans l’explosion, l’un de ses complices meurt ; le second, arrêté par les Allemands, sera fusillé. - http://lesresistances.france3.fr/

DOCUMENTAIRE RENÉ MARCHADIER

 


La Légion d'Honneur pour René Marchadier

En 2010, à l’âge de 88 ans, à son domicile de Sainte-Eulalie, en Gironde, René Marchadier se voit remettre, des mains de l’amiral Alain Bereau, la croix de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, en raison de son glorieux passé de résistant. Les anciens Jonzacais se souviennent de son nom, qui a marqué l’histoire locale.

EN SAVOIR PLUS

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaire