Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
24/06/2019

Découvrez l'interview d'Olivier, un kedger installé à Sydney depuis 2012 !

Les 2 étudiantes du pro-act "KEDGE Alumni Travel" sont actuellement en Australie, où elles viennent à la rencontre de nos diplômés expatriés

  • PROMOTION : 2000
  • POSTE : Risk Management Group - Strategy and Organisation
  • ENTREPRISE : Macquarie Group
  • DURÉE D’EXPATRIATION : 20 ans

 

INTERVIEW :

  • Bonjour Olivier ! Pour commencer, présentez-vous rapidement. 

Bonjour, je m’appelle Olivier Vojetta. Je suis issu de la promotion 2000 de l’ESC Bordeaux. Je suis actuellement à Sydney en Australie, où je travaille pour Macquarie Group depuis 6 ans.

  • En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos missions ?

Je suis en charge de l’innovation et du changement dans la fonction risque de la banque pour laquelle je travaille, Macquarie. Je gère des projets de stratégie dans ce domaine. Cela peut concerner les risques de marché, les risques opérationnels, ou encore les risques de conformité.

 

  • Pouvez-vous nous décrire votre parcours scolaire au sein de Kedge ? Quelle formation avez-vous suivi ?

J’ai suivi le Programme Grande École au sein de Kedge avec une spécialisation (EFI) Economie et Finance Internationale. J’ai fait le choix de ne pas faire d’année de césure. Je faisais partie de la Junior Entreprise Aquitaine Marketing Service à Bordeaux. J’ai d’abord été responsable international la première année et j’ai ensuite été président de la Junior Entreprise la deuxième année. Dans le cadre de cette expérience, je suis parti au Brésil pendant 2 mois où j’ai contribué à organiser une conférence internationale des Juniors Entreprises. Lors de mes années à Kedge j’ai également réalisé un stage de 6 mois à Paris à la Société Générale et j’ai terminé mes études avec un échange à Boston en dernière année.

 

  • En quoi Kedge vous a aidé à développer et réaliser vos projets ?

Dans un premier temps, les cours donnent une culture d’entreprise et des outils qui permettent de bien s’intégrer en entreprise. Au-delà du cursus académique, mon mandat au sein de la Junior Entreprise m’a beaucoup apporté. Cela m’a permis d’avoir une bonne crédibilité lors de mes entretiens d’embauche, de créer un réseau mondial notamment avec le autres Juniors Entreprises et d’obtenir mon premier stage à la Société Générale qui a été le point de départ de ma carrière.

 

  • Depuis quand êtes-vous expatrié ?

Après avoir obtenu mon diplôme je suis parti travailler à Londres, en Angleterre, pendant 13 ans. J’ai commencé par faire mon service civil en entreprise avec la Société Générale, et j’ai ensuite été consultant chez PriceWaterhouseCoopers 4 ans. A la suite de ça, j’ai décidé de saisir l’opportunité de travailler en banque et j’ai été trader en produits dérivés pendant 4 à 5 ans jusqu’à la crise de 2008. Après cela, je suis parti dans une structure de Hedge Fund qui se lançait avec deux autres français, dans laquelle j’ai travaillé pendant 3 ans. Après avoir fait le tour de différents cycles économiques à Londres, et étant marié à une femme australienne, j’ai pris la décision de partir en Australie en 2012. Au total, cela fait 20 ans que je suis expatrié !

  • Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous expatrier à Sydney ?

J’ai rencontré ma femme à Londres, qui est australienne. Après quelques années nous avons décidé de venir en Australie et je ne regrette pas mon choix !

 

  • Qu’est-ce qui vous a le plus surpris dans ce pays ?

J’ai été agréablement surpris par le côté sécuritaire de la ville et du pays. Il y a une grande notion de respect et de sécurité qui est très appréciable quand on a une famille. Il existe tout de même quelques évènements, comme celui Christchurch récemment, mais c’est différent de la France ou de l’Angleterre où il y a beaucoup plus d’insécurité liée aux attentats.

 

  • Quels sont vos projets futurs ?

A court-terme, je prévois de rentrer en France 3 semaines pour les vacances. Concernant les projets à moyen-long terme, nous allons bientôt terminer l’agrandissement de notre maison, et je souhaite continuer de travailler pour Macquarie et rester en Australie. Je suis également écrivain et un de mes futurs projets est la publication de mon prochain roman.

 

  • Si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Rien ! J’ai accepté les opportunités aux moments où il fallait les saisir. J’ai fait en sorte de ne pas rester dans une carrière tracée d’avance, j’aime découvrir plutôt que de sécuriser ce que je souhaite faire dans 5 à 10 ans. J’ai beaucoup appris et c’est ce que je recherche dans la vie : apprendre.

  • Est-ce qu’il y a un autre pays dans lequel vous auriez aimé vivre et pourquoi ?

La Suisse ! C’est un pays qui a un très bon fonctionnement, et j’adore le ski ! Avec ma femme on adore ce pays et on aimerait beaucoup avoir un chalet sur place. Qui sait, peut-être qu’on prendra notre retraite là-bas !

 

  • Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un étudiant ou jeune diplômé qui envisagerait de tenter l’aventure ?

Être ouvert aux opportunités et ne pas avoir une idée trop fixée avant de partir. Avant de venir en Australie, je ne connaissais pas le pays et je n’avais jamais envisagé de m’expatrier ici. Finalement j’ai fait une très belle découverte ! Même si on aimerait penser qu’on peut tout maîtriser sur notre plan de carrière et sur notre plan de vie personnel, il y a beaucoup d’aléas et de choses qui ne dépendent pas de nous. Je conseille d’être ouvert, et de saisir les opportunités qui s’offrent à vous !


 

Interview réalisée à Sydney par Emma et Manon, étudiantes du pro-act KEDGE Alumni Travel. 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET KAT

SUIVEZ-LES SUR INSTAGRAM

 SUIVEZ LEURS AVENTURES SUR FACEBOOK

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires