Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
03/12/2019

Ces deux kedgers cartonnent avec leurs photos d'art par drone !

Récemment diplômés de KEDGE, Arthur Ménard et Maxence Cousin viennent tout juste de lancer Les Petits Aviateurs : "des photos de drones dans la qualité et au bon prix".

Arthur et Maxence sont deux passionnés de voyages et aiment partager leurs aventures. Après avoir eu la chance de visiter de superbes endroits, ils décident de créer "Les Petits Aviateurs". Chaque collection mensuelle est le fruit de la sélection d’une photo par aviateur. A la fin du mois, il ne sera plus jamais possible d’acheter une photo de cette collection, de quoi rendre votre photo unique !  


💬 Rencontre avec Arthur, cofondateur 

1️⃣ Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire : quelles formations avez-vous suivies à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Avant mon arrivée à KEDGE en 2011, j'ai passé un Bac ES à Lille en 2009, puis je suis rentré en faculté d'Economie et de Gestion à l'Université Catholique de Lille ou j'ai préparé les concours aux écoles de commerce, en admission parallèle.

2️⃣ Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

À la fin de mes études, bénéficiant d'une petite expérience dans l'industrie audiovisuelle grâce à mon stage en année de césure, je voulais continuer dans le milieu du cinéma. J'ai pu intégrer l'équipe marketing du service vidéo de Pathé films en tant qu’assistant chef de produits. Suite à mon stage, j'ai été embauché et j'ai pu occuper plusieurs postes au sein de cette entreprise, Chef de projet films junior, senior, puis Responsable Vidéo/Vod avec un stagiaire à charge. Ces différents postes au sein d'une structure importante dans le milieu du cinéma, m'ont appris la rigueur ainsi qu'une grande autonomie dans mon travail. J'ai également pu développer mon sens créatif en travaillant au quotidien avec des agences de création et de publicité. Le métier de chef de projet permet de travailler sur un spectre assez large et en collaboration avec de nombreux services et prestataires. En effet je devais gérer la sortie d'un film en vidéo, de la gestion du P&L financier en passant par la stratégie de lancement, le marketing et l'interaction avec les producteurs et réalisateurs des films. Cela m'a donc permis de toucher à beaucoup de taches différentes pour mener à bien un projet (un peu comme dans l'entrepreneuriat finalement).

3️⃣ Quel(le) est votre projet/situation aujourd'hui ? Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de faire ce que vous faites aujourd'hui ?

Avec Maxence Cousin, un ami de longue date (diplômé de KEDGE, sur le campus de Marseille) nous avions toujours eu le goût de l'entrepreneuriat, le sujet revenait souvent sur la table sans pour autant aller plus loin. Maxence avait eu une expérience entrepreneuriale en césure mais avait préféré acquérir de l'expérience en entreprise dans un premier temps. De mon côté, je voulais aussi passer le début de ma carrière en entreprise pour apprendre et me forger une expérience solide avant de faire le grand saut. En Octobre 2018, alors que nous faisions voler nos drones lors d'un week-end, nous avons décidé de travailler, en parallèle de nos boulots respectifs, sur un site de vente de photo de drone. Le premier objectif était par pur plaisir et le second, pour développer de nouvelles compétences autour du web. Maxence s'est orienté sur la gestion de la communauté de photographe et le développement de l'offre B2B. De mon côté, je voulais apprendre à développer un site web, ainsi que travailler une image de marque sur internet depuis sa création. Après avoir travaillé sur ce projet, quand notre temps libre nous le permettait, nous avons senti que nous touchions quelque chose mais qu'il commençait à être difficile d'aller plus loin sans nous investir pleinement. Je pense que nous savions tous les deux que c'était le bon moment, alors nous avons eu notre première vraie discussion entrepreneuriale sur l'avenir de ce projet, qui nous a décidée à franchir le cap. Nous avons quitté nos entreprises respectives durant l'été 2019 pour nous lancer à plein temps sur Les Petits Aviateurs. De mon côté, je suis également une formation en parallèle, pour apprendre à coder des sites web (Le Wagon à Bordeaux) et ainsi pouvoir aller plus loin dans la gestion et le développement de notre site. C'est durant l'été 2019, lorsque nous avons commencé à travailler à temps plein que nous avons pu affiner notre offre et concevoir Le Tableau Idéal. Cette idée est naît d'un constat assez simple: À la recherche de tableaux photos d’art existants, nous avons vite réalisé que pour les grands formats en tirages numérotés, les prix s’envolaient. Nous nous sommes donc questionnés sur ce qui pouvait justifier de tels prix : le loyer des surfaces de ventes, les stocks, les flux logistiques et les multiples choix de tailles et de finitions. De plus, ce large choix existant dans les finitions et les encadrements, avait tendance à nous perdre plutôt qu’autre chose. Nous nous sommes dès lors mis à réfléchir, avec pour objectif de trouver une solution qui pourrait réunir les conditions suivantes :

  • un seul format;
  • une seule finition;
  • un seul prix;
  • une édition limitée.

Nous avons donc développé Le Tableau Idéal : Un format : 90X60 cm adapté à tout type d’intérieur tout en profitant d’un grand tirage. Une finition : aluminium mat, l’élégance et un rendu des couleurs des plus naturel, qui peut habiller toutes les pièces. Un prix unique : 149€. Une sélection mensuelle : Une photo par aviateur et par mois qui permet de rendre nos collections éphémères et notre tableau unique. Tous nos tirages sont numérotés et signés par les photographes.

4️⃣ Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Nous avons officiellement lancé notre activité le 7 Octobre par une campagne de crowdfunding sur Ulule, où nous avons récolté près de 8000 euros soit le double de notre objectif. Maintenant que notre activité en B2C est lancée, nous allons avoir un gros besoin en trésorerie pour faire connaître Les Petits Aviateurs et acquérir de nouveaux clients. C'est en effet le gros challenge au lancement d'une marque, qui vend un produit à destination des particuliers. Cependant nous croyons beaucoup à l'offre B2B de décoration sur mesure que ce soit pour des hôtels mais également pour des entreprises qui souhaitent personnaliser leur décoration. Nous sommes donc en train de préparer une offre pour ce marché, qui nous permettrait d'alimenter notre besoin en trésorerie pour notre offre B2C. Une fois que nous aurons consolidé cette nouvelle offre, nous souhaitons préparer une levée de fond afin de la développer et de pouvoir assurer la croissance de la boite.

5️⃣ En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à devenir ce que vous êtes aujourd'hui, et en quoi ses enseignements vous ont aidé dans le développement de votre projet ?

Lorsque je suis rentré à KEDGE, c'était une des seules écoles à proposer un parcours de master complètement à la carte, ce qui peut paraître déstabilisant pour certains au premier abord. Pour ma part je trouvais cela génial car cela nous permettait de découvrir des matières dans un premier temps, puis d'approfondir le cursus qui nous semblait adapté pour NOUS. J'ai pu m'orienter vers le marketing et l'entrepreneuriat, qui sont aujourd'hui encore les sujets qui rythment mon quotidien. Mais je pense que ce qui m'a le plus appris, est mon parcours en association. Il y avait quelque chose de concret qui me parlait plus que tout. J'ai pu intégrer l'association Wax it dès le début de ma première année et m'investir sur de nombreux événements avant de devenir responsable de l'After School Contest, qui était un gros enjeu pour l'association. J'ai vraiment pris gout à l'entrepreneuriat à ce moment-là, car il fallait coordonner les différents pôles (démarchage, financier, communication, logistique, administratif) et donc être capable de creuser de nombreux sujets et pas seulement ceux pour lesquels nous avons une appétence ou une facilité (ce qui est, à peu de choses près, le quotidien d'un entrepreneur).

6️⃣ Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Je n'ai pas encore le recul nécessaire pour donner des conseils avisés sur l'entrepreneuriat au vu de ma jeune expérience dans ce domaine, mais je dirais qu'il ne faut surtout pas négliger son parcours associatif ou pro-act, qui permettent vraiment de se responsabiliser avant de se lancer dans le monde professionnel. Il faut se servir de cette expérience comme rampe de lancement. Un autre conseil, essentiel à mes yeux : fixez-vous des objectifs et organisez-vous !Cela permet de gagner beaucoup de temps et de savoir où l’on va. Le temps est ce que vous avez de plus précieux au démarrage d’une entreprise. En s’organisant, on peut prioriser ses tâches et savoir se concentrer sur l’essentiel en fonction de ses objectifs. Croyez en vos projets personnels, il faut toujours noter ses idées, mêmes les plus loufoques car elles peuvent déboucher sur des projets concrets. Notez-les, creusez-les quand vous avez un peu de temps et puis faites le tri au fur et à mesure. Enfin je pense que certaines personnes ont l'entrepreneuriat dans la peau, mais pas d'inquiétude pour les autres (je fais partie de ce groupe), comme tout dans la vie, avec un peu de persévérance et de travail on peut facilement le devenir.

7️⃣ Arthur, autre chose à ajouter ?

Nous nous sommes rapidement rendu compte que le choix d’une photo est très personnel. Chaque photo raconte une histoire et touche différemment chacun de nous. Nous avons donc mis une carte cadeau en place afin que nos clients puissent prendre la responsabilité du choix de la photo ou pas ! Enfin, nous sommes en constant recherche de nouveaux aviateurs et serions ravis d'intégrer dans notre équipe des étudiants et diplômés de KEDGE. N'hésitez pas à me contacter pour plus de détails. Si certains veulent également échanger sur différents sujets, n'hésitez pas non plus.

FACEBOOK   SITE INTERNET   INSTAGRAM

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.