Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
23/04/2018

Interview : Karen, jeune diplômé de KEDGE installé à Moscou

Les étudiants du pro-act KEDGER Trotter poursuivent leur tour du monde durant lequel ils rencontrent de nombreux alumni expatriés. Aujourd'hui ils ont interviewé Karen, jeune diplômé de KEDGE installé à Moscou.

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Karen Shaginyan, j’ai 22 ans et je suis Russe, j’habite à Moscou ! J’ai fait une année d’étude à Kedge, pour mon échange avec le programme CeseMed à Marseille, où j’ai eu 9 mois de cours sur Marseille, et ensuite je suis parti à Paris pour un stage.


Après ton diplôme à KEDGE, qu’as-tu fais (stages, premiers emplois…), et parallèlement, qu’est-ce qui t’as poussé à partir travailler à l’étranger ?

Alors je ne suis pas encore officiellement diplômé de Kedge, j’aurai ma remise de diplôme en Mai 2018, mais j’ai déjà plusieurs expériences professionnelles, au total 3 stages et 2 CDI pour 4 entreprises !

J’ai commencé par un stage à Moscou en conseil dans l’entreprise « KPMG », et par la suite je suis allé en France pour mon année de Cesemed à Marseille. J’ai rapidement trouvé un stage à Paris dans le domaine de la banque, dans l’entreprise « Natixis », où pendant 3 mois je me suis occupé de la partie trade finance.
Ensuite je suis revenu travailler en Russie, toujours à Moscou mais cette fois ci pour la société « EY », un cabinet de conseil en stratégie et en excellence opérationnelle.
Ce 3ème stage s’est converti en CDI, ce qui m’a permis d’entrer sur le vrai marché du travail, avec ce qui était mon premier emploi.
Et enfin, j’ai commencé en Octobre 2017, un nouveau métier dans la société « Metro », ou je suis encore actuellement !

Mon envie de venir en France s’est faite par rapport à la langue qui m’attirait beaucoup et c’était presque comme un rêve d’enfant de l’apprendre. Je me suis donc dit que le meilleur moyen de l’apprendre était de venir en France, pour parler la langue au quotidien !
Le choix de la ville s’est fait naturellement, je n’ai pas douté une seule seconde, je savais déjà que je voulais venir à Marseille, pour les calanques et la chaleur !

 


Peux-tu nous parler de ton métier ? Est-il en relation avec la formation que tu avais reçue à Kedge ? Et quelles sont les qualités essentielles pour faire ce métier.

Je suis donc chef de projet pour la société Metro, où je m’occupe de projets dans les différents départements de l’entreprise !
Actuellement je suis au département ventes, où mon rôle est de mettre en place des moyens permettant d’augmenter l’efficacité de vente dans l’entreprise.

J’ai effectivement changé de domaine, avant j’étais dans le domaine de la banque, mais j’avais envie de découvrir d’autres choses, car bien que le domaine de la finance soit intéressant, le retail m’intéressait également, c’est une industrie qui bouge énormément avec les nouvelles technologies etc…
Je pense pour ma part qu’il y a beaucoup à faire dans ce domaine si je peux appliquer toutes mes connaissances acquises auparavant.

Pour répondre à ta question des cours à Kedge, ceux-ci m’ont servi pour deux choses :

La première étant l’approche avec les études de cas dans chaque cours qui sont vraiment efficaces, et je pense que dans la vie de tous les jours chaque problème est une étude de cas. Et le fait d’y avoir été confronté lors d’exercices en cours m’a permis d’appréhender un peu mieux mes techniques d’approches dans mon domaine de la vente.

L’autre chose est également la culture internationale à Kedge, où j’ai pu développer mes connaissances internationales, interculturelles… Il y a beaucoup de nationalités dans ma société, beaucoup viennent d’horizons différents et je me sens un peu plus à l’aise car en venant à Kedge, c’est ce à quoi j’étais confronté, discuter avec d’autres nationalités, les études de cas encore une fois, avec les étudiants français.

Enfin, pour moi les 3 qualités premières pour mon métier sont : les compétences analytiques (Excel, programmation informatique), la pratique des langues étrangères qui est toujours un plus pour les entretiens d’embauches, personnellement je parle 5 langues donc cela m’a beaucoup aidé, et enfin les compétences de présentation, qui sont selon moi essentielles, savoir te vendre et vendre tes idées.


Comment décrirais-tu la culture de ton pays, et la culture d’entreprise comparé à celle de la France ?

Je ne peux pas vraiment répondre à cette question, car même si je travaille en Russie, j’ai toujours travaillé dans des entreprises internationales dont la culture est différente selon moi des entreprises Russes.
Mais je pense que je peux dire que la hiérarchie ici est présente, mais pas autant qu’en France. Ici c’est un peu moins strict, moins droit, par exemple le tutoiement est autorisé avec les postes supérieurs.

Après dans la vie de tous les jours, je pense que c’est un petit peu plus dur de sympathiser avec les Russes, ils sont un peu plus fermés. Mais la notion d’amitié est très importante, on peut ici toujours compter sur ses amis.

Redoutais-tu quelques choses en particulier avant ton voyage en France ?

Très honnêtement, aucunes craintes, j’avais fait quelques recherches avant de venir.
De plus comme c’est un pays qui m’intéressait beaucoup de base, je ne redoutais rien en particulier mais j’avais surtout hâte !


Le mot de la fin ?

Pour moi le plus important dans le monde professionnel c’est la détermination et la persévérance !
Je pense qu’il y a toujours une place, un bon stage ou un bon emploi à la clé pour quelqu’un qui tente, et qui est déterminé à trouver !

Concernant les opportunités chez Metro, il y en a effectivement en France, également en Russie mais c’est un peu plus compliqué…
En France, il y a le programme « metro potentials », qui représente une très bonne opportunité de travailler pour une grande entreprise comme Metro, et de développer ses compétences en même temps !  

 



Interview réalisée par l'équipe du pro-act étudiant KEDGER TROTTER

EN SAVOIR PLUS SUR LE PRO-ACT      LES SUIVRE SUR FACEBOOK

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires