Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
14/01/2020

Découvrez l'interview de cette kedgeuse, aujourd'hui vice-présidente du Free Spirit

Diplômée de KEDGE en 2012, Hélène Lecompte est aujourd'hui Vice-Présidente du "Free Spirit" : une association à but non lucratif composée d'artistes engagés qui utilisent l'art pour aborder les problématiques liées à la protection de l'environnement.

« Le Free Spirit est un collectif artistique passionné par la création sous toutes ses formes. Nous naviguons sans cesse entre univers imaginaires et réalité à travers nos spectacles, nos expositions, nos festivals, nos projets photos ou vidéo. Nous combinons nos talents qui comptent des photographes, costumières, danseurs, maquilleurs artistiques, afin de créer des projets divers et variés qui ne cessent d’évoluer. » - http://www.freespiritproject.org/


INTERVIEW - HÉLÈNE LECOMPTE 💬

1️⃣ Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire : quelles formations avez-vous suivies à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Je suis originaire de Montfermeil en banlieue parisienne (93) et j'ai obtenu un BAC ES mention bien au lycée Saint-Louis Blanche de Castille à Villemomble (93). J'ai ensuite intégré les classes préparatoires HEC, option économie pendant 2 ans, au lycée Claude Monet à Paris. Après avoir passé le concours Ecricome, j'ai intégré KEDGE au sein du cursus ESC Bachelor. En parallèle, j’ai suivi une formation sportive intense depuis mon enfance : gymnastique dès l’âge de 2 ans, équitation, running et yoga, et principalement une formation de danse classique et de moderne jazz à l’école de danse de Montfermeil. Comme toutes les disciplines sportives et artistiques, j’ai participé à des spectacles, performances et compétitions. Je me suis donc investie très tôt dans des activités extra-scolaires qui demandent un fort engagement personnel. Concernant ma formation au sein de KEDGE, je me suis spécialisée en Marketing (Marketing expérientiel et Marketing du luxe). Mais ce qui a principalement marqué mes années de kedgeuse reste sans aucun doute l’intégration du Bureau des Arts. Danseuse depuis mes 5 ans et passionnée par les activités artistiques en général, j’ai retrouvé à KEDGE l’enthousiasme de pouvoir m’investir dans des projets comme j’ai toujours eu l’habitude de le faire par le passé. Ce fût un investissement naturel, comme une continuité de ce que j'avais déjà pu connaître mais avec une dimension supérieure : celle d’être à l'origine de la création de projets. Mon année en Master à KEDGE a renforcé mon investissement au sein de l'association et de ses projets. J'ai occupé le poste de Responsable des Partenariats avec l'ambition de développer de fortes relations avec les structures artistiques de la ville de Marseille et de la région (Opéra de Marseille, Ballet Preljocaj, Ballet national de Marseille, Théâtre La Criée, Grand Théâtre de Provence d'Aix en Provence, etc.) pour faire bénéficier les étudiants de tarifs préférentiels. J'ai également participé à l'organisation de nos 3 festivals (DCDB, MTZ et Etang d'Arts) et j'ai pris la Direction Artistique de la compagnie Meltin'Dance en binôme. Ainsi, ces deux années ont été fortement marquées par mon investissement au sein de l'école pour faire vivre cette association et ces projets. J'y ai donné tout mon temps, mon énergie et mes idées. Cela a été une réelle fierté, j’ai beaucoup appris et cela m’a fait grandir. Nous sommes confrontés à de vraies responsabilités, à des problématiques de management, de logistique, de gestion de projet et cela est une formation non négligeable pour l'entrée dans le monde professionnel. Toutes ces expériences ont fait partie intégrante de ma formation à KEDGE. Il s’agit d’une base solide pour nos premières expériences professionnelles. Au-delà d'un bénéfice professionnel, c'est un épanouissement personnel que j'ai pu en tirer. Donner, s'investir pour recevoir la satisfaction d'avoir construit et accompli quelque chose.

LINKEDIN

2️⃣ Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

Une fois diplômée, l'envie de m'engager ne m'a pas quitté. J'ai continué à m'investir dans mes activités artistiques personnelles : en tant que danseuse, modèle, premiers rôles; et je les ai développées. La principale difficulté que j'ai rencontrée a été de trouver le bon équilibre entre ma vie professionnelle et continuer à m’épanouir dans ces activités artistiques. Nous débutons tous notre carrière professionnelle avec l'envie de grandir, de faire nos preuves. Mais combiner les deux n'était pas évident. Les répétitions demandent beaucoup de rigueur et beaucoup de temps aussi. Il y a des contraintes d'horaires qu'il n'est pas toujours facile de respecter ni de faire comprendre à son employeur. Les entreprises ont encore beaucoup de mal à prendre conscience que ces investissements participent aussi à l'épanouissement personnel et permettent un équilibre essentiel pour le bien être de chacun. Cependant, je n'ai jamais privilégié mes engagements personnels au détriment de mes engagements professionnels. J'aime mon travail, je m'y épanouis et il est primordial que mes activités personnelles n'entravent pas ma productivité. J'ai toujours fait en sorte de bien dissocier ces deux parties qui constituent mon équilibre aujourd'hui. Avec du recul, je pense que tous ces efforts m'ont forgé un caractère de "battante" qui me permet aujourd'hui d'affronter des situations complexes avec plus de sérénité et de sang-froid. Les gros projets ne me font pas peur et je les aborde avec plus de sérénité. Le milieu artistique demande persévérance, rigueur et humilité. Ce sont des valeurs dans lesquelles je puise quotidiennement dans le milieu professionnel dans mon poste de Consultante et répondre aux exigences de mes clients.

3️⃣ Quel(le) est votre projet/situation aujourd'hui ? Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de faire ce que vous faites aujourd'hui ?

Aujourd'hui mon engagement associatif a pris une toute autre dimension. Je lui ai donné un sens profond en intégrant l'association Free Spirit et en devenant Vice-Présidente. Le Free Spirit est une association composée d'artistes engagés pour défendre des causes liées à la préservation de la biodiversité, de l'environnement et du mieux vivre ensemble. Mes projets artistiques m'ont permis de rencontrer beaucoup d'artistes et de personnes passionnées comme moi. C'est de cette façon que j'ai croisé le chemin de Fabrice notre Président, alors que l'association organisait un défilé pour promouvoir le talent de jeunes créateurs internationaux. J'y ai rencontré l'équipe Free Spirit et cela a été pour moi une révélation. J'avais enfin trouvé un sens à mon investissement dans des projets artistiques. Notre association a pour vocation d'utiliser l'Art comme principal vecteur de communication et mène des campagnes de sensibilisation sur la préservation de notre environnement et de l'Humain. Notre ambition est de mettre le "talent" de nos artistes au service de ces causes pour sensibiliser les citoyens en créant des émotions, pour les inciter à adopter un mode de vie plus respectueux. Il m'a toujours semblé normal de donner de mon temps pour construire des choses. Cela m'apportait une satisfaction personnelle. Aujourd'hui je crée et je donne de mon temps, mon "talent" pour les autres et pour une cause profonde et cruciale pour la planète. C’est cette démarche qui m'a séduite car j'y ai trouvé un sens fort à mon investissement. Je suis aujourd'hui vice-présidente de l'association qui compte aujourd'hui plus de 250 membres actifs. Nos actions sont concrètes et variées :

  • Elles sont financières, lorsque nous apportons des subventions à d'autres structures. Nous récoltons des fonds grâce à la création de spectacles dansés et costumés ou de concerts que nous produisons dans les plus grandes salles parisiennes. Ces spectacles sont des créations uniques réalisées, mises en scène et produites par nos artistes membres.
  • Elles sont humaines, lorsque nous envoyons dans le monde entier nos membres dans le but d'apporter de l'aide à d'autres structures (dispensaires, refuges par exemple).
  • Enfin, nous nous associons aussi à d'autres associations pour leur offrir de la visibilité. Nous avons par exemple défilé aux côtés de Surfrider lors de la journée Internationale des Océans où nos personnages imaginaires "Les Shiivas" (danseuses entièrement bodypaintées en créatures des océans) ont ouvert la marche pour créer un impact visuel puissant.

À travers tout cela, nous souhaitons toucher les esprits, créer des émotions car c'est par les émotions que la prise de conscience est forte. Notre démarche se veut pacifique et notre message, positif. Nous prônons l'émerveillement en montrant la beauté du monde qui nous entoure en espérant éveiller la volonté des citoyens de préserver notre planète.

4️⃣ Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Notre ambition de demain est claire : devenir la plus grosse ONG artistique au service de la planète. Petit à petit notre association grandit, évolue et se structure. Nos membres se multiplient et nous recrutons tous les jours de nouveaux adhérents. Pour cela, le Free Spirit s'organise et ne cesse de se structurer. Nous fonctionnons en mode "projets" et nous avons aujourd'hui adopté un système entièrement horizontal afin de favoriser la co-création et l'intelligence collective. Cette organisation non pyramidale permet de stimuler la créativité et la prise d'initiative. Elle correspond tout à fait à notre vision selon laquelle il y a du talent en chaque personne, qui ne demande qu'à être exprimé et valorisé. Par ailleurs, si nous sommes fiers aujourd'hui de marcher aux côtés d'associations ou d'ONG de grande renommée telles que Surfrider ou WWF, lors d'événements pour lesquels nous sommes co-organisateurs et intervenants, notre ambition de demain est plus grande. Nous allons continuer à sensibiliser et gagner de la visibilité en créant nos propres événements. Nous travaillons actuellement sur un très gros projet: le sommet "Recréer le futur" qui se déroulera en 2021 au Palais des congrès de Paris. Il s'agit d'un sommet dédié aux solutions et aux innovations à impact positif pour la planète. Notre volonté est de créer le dialogue, de rassembler les citoyens et de faire émerger des solutions autour de sujets tels que le zéro déchet, la protection de la biodiversité, des océans, des forêts, de l’économie circulaire, de l’inclusion sociale, etc... Nous avons également l'ambition de créer des antennes Free Spirit à l'international afin que la prise d'initiative soit possible à grande échelle. Nous avons donc besoin d'ambassadeurs à l'étranger qui puisse assurer notre présence et prendre le relai. Nos projets sont ambitieux et nous travaillons tous activement pour voir nos projets naître et se développer. Comme toutes les associations, nos actions et nos projets sont conditionnés par des contraintes économiques et nous sommes tous bénévoles. C'est pourquoi chaque soutien humain, financier ou de visibilité est important.

FACEBOOK   FREE SPIRIT   THE ESSENCE OF LIFE

5️⃣ Avez-vous obtenu des prix, des marques de reconnaissance (articles de presse, soutien) au sujet de votre projet ?

Nous avons le soutien de personnalités importantes et influentes et toutes sensibles à la protection de la planète :

  • Yann Arthus Bertrand a reçu le Free Spirit pour prendre connaissance des différents projets que nous mettons en place. Son projet "7 milliard d'autres" via son ONG Good Planet a soutenu le projet Free Spirit « Words Must Be Seen », un projet de portraits photographiques sur lequel chaque personne interviewée adressait un message pour le reste du monde.
  • Alexandre et Sonia Poussin ont réalisé une conférence organisée par le Free Spirit au siège de l'entreprise CISCO pour soutenir l'association Halte sida, soutenue par le Free Spirit et témoigner de leur expérience durant leur marche en Afrique pendant 3 ans et demi.
  • Maître Gims a apporté son soutien aux orphelins de l'association Halte sida, soutenue par le Free Spirit, et en particulier à tous les orphelins du Sida en Afrique avant la construction de l'orphelinat. Le but étant de mettre de la lumière sur notre projet.
  • Nous avons participé l'année dernière à la journée internationale pour la préservation des océans aux côté de Surfrider en tant que co-organisateurs et nous avons eu un fort impact médiatique.

6️⃣ En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à devenir ce que vous êtes aujourd'hui, et en quoi ses enseignements vous ont aidé dans le développement de votre projet ?

Le parcours que j'ai suivi à KEDGE m'a donné les clés pour entreprendre. En entrant à l'école, nous sommes tout de suite plongés dans un contexte d'action. Cela donne le sentiment de pouvoir réellement construire son futur, comme si tout était possible. En intégrant le cursus ESC, j'ai eu l'impression d'accéder à une très grande liberté d'action avec la confiance comme moteur. Cela donne le courage d'oser des choses que nous n'aurions sûrement jamais tentées. Tout ce que j'ai appris au cours de ma scolarité a été un tremplin pour me lancer, que ce soit dans le domaine professionnel ou associatif. Les expériences réalisées au cours de ma scolarité ont apporté une très grande valeur ajoutée à mon parcours. Nous sortons de l'école avec des expériences concrètes dont nous pouvons être fiers. Grâce à elles, j'ai pu illustrer concrètement mes compétences et valoriser mon profil lors d'entretiens d'embauche par exemple.

7️⃣ Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Aujourd'hui j'ai envie de dire aux diplômés de KEDGE que nos parcours sont riches et qu'il faut en être conscient. Au-delà du parcours de chacun, je crois sincèrement qu'il y a du talent en chaque personne et que le plus important et de trouver comment exploiter son propre talent. Il faut savoir se faire confiance et oser car notre parcours et notre talent nous offrent le champ des possibles pour entreprendre de belles choses. Le succès ou la réussite ne sont pas des choses qui se décident et ne doivent donc pas être un objectif en soi. Le plus important et le plus stimulant c'est le chemin que nous parcourons, qui est fait d'opportunités, un chemin que nous traçons pas à pas et qui est fait d'expériences et de rencontres. Elles sont des apprentissages, une force dans laquelle il faut sans cesse puiser pour avancer.

KEDGE BUSINESS SCHOOL

8️⃣ Hélène, autre chose à ajouter, un message à faire passer ?

L'Artiste Peintre marseillaise Sandrot fait partie de notre collectif.  Sandrot peint des fresques murales géantes, qui représentent des animaux en voie d'extinction. Elle expose aujourd'hui dans plusieurs galeries comme "Circo Art Galerie" par exemple, et fait don de 50% des ventes de ses oeuvres à notre programme de défense et de protection des espèces en voie de disparition "Inaudible Voices". 

Notre action pour ce programme se résume à l'organisation d'expositions dans les grandes villes de France. Cette tournée d'expositions débutera à Paris le 19 Mars prochaine à Paris à l'Hotel Renaissance de la Défense. Tous les fonds récoltés pour ce programme nous permettront de venir en aide aux associations et ONG que nous soutenons : refuges pour animaux principalement. 

Enfin, notre collaboration avec Sandrot a donné vie récemment à un livre "Sans Bruit" dont une partie des bénéfices sera également destinés à notre programme. Le livre est disponible en préventes actuellement.

INAUDIBLE VOICES   SANS BRUIT

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.