Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
17/02/2020

Cette kedgeuse connecte les sites e-commerce aux départements d'Outre-Mer

Diplômée du MAI de KEDGE, Chloé Orsini est aujourd'hui la co-fondatrice ainsi que la directrice commerciale d'AKAZ

À l’heure du tout digital, les commandes via internet ne cessent de progresser à travers le monde. Pourtant, aujourd’hui, peu de sites e-commerce livrent dans les départements d'Outre-MerAKAZ contribue au développement de l’e-commerce dans les DOM en proposant des solutions web et logistique.
 

 


INTERVIEW 💬

1️⃣ Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire : quelles formations avez-vous suivies à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Avant d’arriver à KEDGE, j’ai réalisé un BBA, un bachelor international en 4 ans. Durant ce diplôme je suis partie 2 ans à l’étranger, pour un stage en Thaïlande et un échange universitaire au Chili. Puis, j’ai réalisé le Master Achat et Innovation (MAI) en alternance sur le campus de KEDGE à Paris. Mon but était d’obtenir un master 2, spécialisé dans les achats. J’ai effectué mon alternance dans les achats médias à Total en tant qu'acheteur média international. Mon travail consistait à participer aux plans médias et aux suivis des tableaux de budgets. Je travaillais essentiellement avec les responsables publicité, l’agence d'achat d’espaces et le contrôle de gestion.

MAI - KEDGE

2️⃣ Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

En parallèle de mes études, j’ai créé avec mon associé, la société AKAZ. Aujourd’hui, 100% de mon temps est dédié à cette société. AKAZ accompagne les sites de e-commerce à atteindre 2 millions de clients potentiels dans les départements d’Outre-Mer. Pour cela, nous avons développé une solution e-logistique qui facilite l'acte d'achat des clients ultramarins sur les sites de e-commerce. Une fois leurs commandes réalisées, les e-acheteurs sont livrés en moins de 10 jours ouvrés contre 1 mois, aujourd'hui. Et surtout, ils ne payent plus de surcoûts à la livraison des colis. De plus, la livraison est facturée au poids réel et non au poids volumétrique, ce qui est un avantage de taille pour les sites de e-commerce. Créer AKAZ m’a beaucoup apporté. L’entreprenariat, vous demande de l’audace, de la persévérance, de la patience mais surtout de la passion. Il faut savoir rebondir et innover lorsque les situations se compliquent. J'ai appris aussi bien professionnellement que sur moi-même, c’est une très bonne expérience.

LINKEDIN

3️⃣ Quel(le) est votre projet/situation aujourd'hui ? Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de faire ce que vous faites aujourd'hui ?

Aujourd'hui, je suis la co-fondatrice et la directrice commerciale de AKAZ. L’idée de AKAZ m’est venue alors que j’étais en vacances en Guadeloupe. Je souhaitais acheter un accessoire Go Pro. En regardant sur différents sites de e-commerce, je me suis vite rendu compte qu’aucun ne proposait de système de livraison efficace : les délais étaient long (environ 1 mois) et les taxes restaient à ma charge à l’arrivée de la marchandise. Autant dire, que je n’ai pas commandé l’accessoire que je cherchais. L’idée de créer AKAZ vient de cette péripétie vécue pendant mes vacances mais que les ultramarins vivent quotidiennement. Nous souhaitions, avec mon associé, répondre à cette problématique et diminuer l’isolement des départements d’Outre-Mer.

AKAZ

4️⃣ Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Dans un premier temps, nous souhaitons être la référence du transport de colis entre la France et les départements d’Outre-Mer, dans le secteur du e-commerce. Une fois cette étape atteinte, nous envisageons de développer notre solution sur d’autres pays qui connaissent les mêmes problématiques douanières.

5️⃣ En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à devenir ce que vous êtes aujourd'hui, et en quoi ses enseignements vous ont aidé dans le développement de votre projet ?

Le programme MAI m’a beaucoup apporté. En effet, les achats m’ont permis d’identifier clairement le besoin des sites de e-commerce et de définir les éléments indispensables à notre activité. Le but étant d’optimiser nos dépenses pour développer une solution efficace qui permet d’atteindre 2 millions de clients potentiels dans les départements d’Outre-Mer. Étant sur un marché de niche, nous devons sans cesse améliorer nos services et notre tarification. C’est dans cette optique que la négociation est un outil qui me sert au quotidien. En effet, nous négocions régulièrement notre grille tarifaire avec nos partenaires afin de proposer une offre adaptée aux besoins de nos clients.

6️⃣ Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Si vous avez une idée, n’hésitez pas à la développer. Nous avons la chance, en France, d’avoir de nombreux organismes qui accompagnent les jeunes entrepreneurs, alors profitez-en ! Faites-vous confiance, le travail paye toujours même si le chemin peut être long.

7️⃣ Chloé, autre chose à ajouter, un message à faire passer ?

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau levier de croissance sur votre site de e-commerce, contactez-moi. Je serais ravie de vous accompagner à atteindre les marchés des départements d’Outre-Mer qui restent encore peu exploités. Pour ceux qui souhaiteraient tout simplement découvrir nos avancés, suivez-nous sur les réseaux sociaux. Les partages, les likes et les commentaires nous sont d’une grande aide.

FACEBOOK   SITE INTERNET   INSTAGRAM

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.