Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
03/02/2021

Animateurs de l'antenne de KEDGE Alumni de Dakar, qui sont-ils ?

Animée par deux diplômés bénévoles, cette antenne a pour ambition de permettre aux alumni et étudiants sur place de se réunir de temps en temps lors d’afterworks, visites ou autres événements conviviaux.

KEDGE Alumni dispose de nombreuses antennes partout dans le monde afin de permettre aux alumni sur place de se rencontrer, d’élargir leur réseau, d’échanger sur leurs expériences respectives et de passer un bon moment.

Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir les portraits des dynamiques animateurs de notre antenne de Dakar.

ANTENNE DE DAKAR 

 


💬 SEYNABOU NDIAYE ( IMR 2009) - DAKAR

Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel : quel poste occupez-vous à l'heure actuelle ? Quel a été votre parcours scolaire et professionnel pour en arriver là ?

Je suis Manager d’Investissements au FONSIS, le Fonds Stratégiques d’Investissements de l’Etat du Sénégal.

Après un baccalauréat scientifique, je suis partie poursuivre mes études en Tunisie grâce à une bourse d’excellence du gouvernement de mon pays (Sénégal).

Etude sanctionnée par un master 1 en science économique option finance et complétée par un master 2 en management des risques financiers à l’université de la Méditerranée Aix Marseille II. Diplôme en poche, je suis rentrée au Sénégal pour travailler dans une société d’intermédiation, CGF bourse, en tant qu’analyste financier.  

Trois années plus tard, j’ai intégré KEDGE pour suivre le  programme gestion globale des risques de l’Institut de Management des Risques (IMR). Suivre ce programme orienté dans la gestion des risques opérationnels était pour moi une suite logique afin de compléter ma formation initiale pour devenir risque manager.

Suite à mon Diplôme à l’IRM, j’ai intégré la DCNS (Direction des Constructions Navales) en tant qu’analyste risque avant de rejoindre le Devoteam Group comme Consultant en management des risques avec des missions portant sur des sujets tels que la cartographie des risques, le contrôle interne, la conformité ….

Après quelques années dans la gestion opérationnelles des risques plutôt qualitative, j’ai décidé de changer d’orientation dans ma carrière et de revenir à mes débuts c'est-à-dire la finance et les chiffres comme tout bon scientifique.

J’ai ainsi décidé de poursuivre un Diplôme d’Etude Supérieure Spécialisée en Profession Financière à HEC Montréal au Canada. Diplôme en poche, je suis rentrée à Dakar (Sénégal) pour occuper le poste de chargé d’investissements multisectoriels au FONSIS, le Fonds Stratégiques d’Investissements du Sénégal en 2015. Poste que j’ai occupé jusqu’à 2019 avant d’être promue au poste de manager d’investissements en charge des secteurs agrobusiness et immobilier.

Aujourd’hui, vous vivez à Dakar. Qu’est-ce qui vous plait dans ce pays, et plus particulièrement dans cette ville ? Qu’est-ce qui diffère de la France ?

Le Sénégal est mon pays d’origine et c’est toujours plaisant, après avoir passé plus d’une dizaine d’années à l’étranger de rentrer chez soi auprès de la famille, mais aussi contribuer au développement économique de son pays. Ceci est d’autant plus justifié que j’ai bénéficié d’une bourse d’excellence pour mes études.

Au-delà de ces aspects, le Sénégal est un pays en plein essor avec une démocratie stable, une paix sociale et une croissance économique soutenue ces dernières années (+6%). Dakar la capitale sénégalaise est une presqu’île très dynamique où il fait agréable de vivre. C’est une ville qui présente beaucoup d’opportunités pour les investisseurs. D’ailleurs, nous assistons depuis quelques années une installation massive des Fonds de capital investissement, ce qui représente de réelles opportunités d’emplois pour les jeunes diplômés.

Vous êtes désormais responsable de l’antenne locale de KEDGE Alumni à Dakar. Qu’est-ce qui a motivé votre candidature en tant que bénévole ?

Ma décision d’animer l’antenne de Dakar a été prise  suite à un Afterwork organisé lors du passage de Tashina Giraud à Dakar. Cette rencontre a été un déclic pour moi. Je ne pensais pas que nous étions aussi nombreux dans la capitale Sénégalaise.

Lorsque l’idée de mettre en place l’antenne s’est posée, avec Tashina nous en avons discuté et ça sonné comme une évidence pour moi. Je  me suis dit que c’était une excellente idée et j’ai émis la volonté d’être responsable d’antenne. J’ai par la suite était contacté par Brigitte dans ce sens pour animer l’antenne en collaboration avec Mamadou qui était aussi intéressé. On s’est dit à  deux ce sera plus efficace et depuis on fonctionne en binôme et ça se passe super bien.

Quelles sont vos ambitions pour cette antenne, quels sont vos projets ?

Comme l’a dit Mamadou, notre antenne a été lancée juste avant la pandémie de la COVID 19, mais nous espérons avec la grâce d’Allah venir à bout de la COVID 19 et reprendre le cours normal de nos vies. Nous espérons pouvoir organiser plusieurs  événements, pour que l’antenne de Dakar, la première en Afrique subsaharienne, puisse rayonner dans toute la sous-région.

Avec mon co-animateur, nous souhaitons, au-delà des After-work et espaces d’échanges entre membres du réseau, faire vivre le réseau de Kedge, organiser des événements de rencontres entre les Alumni et des personnalités de la place, organiser des actions sociales si possible etc. Ce dernier aspect est important dans le contexte du Sénégal, un pays en voie de développement.

Comment s’est passé votre intégration en tant qu’animateur d’antenne ? Le contact avec KEDGE Alumni a-t-il était facile ?

L’intégration s’est très passée, avec une Brigitte très disponible, motivée et très à l’écoute.

Il faut ajouter également qu’être en binôme est un plus et vu nos emplois du temps respectifs Mamadou et moi, la co-animation nous permet d’être plus réactif.

Enfin, quel message souhaitez-vous adresser aux diplômés et étudiants de passage ou vivant à Dakar ?

Aux diplômés de passage n’hésitez pas à entrer en contact avec nous, le temps de prendre un verre, de rencontrer d’autres diplômés et découvrir les merveilles que regorge la ville de Dakar.

Aux diplômés vivants à Dakar, nous vous encourageons à vous rapprocher du réseau de KEDGE ; n’hésitez à prendre part aux évènements organisés,  de belles surprises vous  y attendent.  Le réseau c’est vous.

nabouba07@gmail.com 

                


💬 MAMADOU THIAW (IMR 2014) - DAKAR

Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel : quel poste occupez-vous à l'heure actuelle ? Quel a été votre parcours scolaire et professionnel pour en arriver là ?

Après avoir travaillé pour le groupe CGG en France en tant qu’analyste financier pendant un peu plus de deux ans, j’ai monté une société spécialisée dans l’exportation de produits en BTP de qualité Made in France vers l’Afrique de l’Ouest. J’ai passé 3 ans à faire de nombreux allers-retours entre la France et le Sénégal. Le défi principal étant d’accompagner les entreprises françaises vers de nouvelles opportunités afin de pénétrer plus facilement des marchés sur lesquels nous avons aujourd’hui une expérience confirmée. Je dirige donc à présent Walni Group avec quelques associés  et dont les activités se sont élargies jusqu’à la construction de bâtiments autant pour les professionnels que les particuliers.

Diplômé en Gestion Globale des Risques au sein de Kedge, avec un background en licence d’Économie et Master en Finance, c’est peu de temps après l’obtention de mon diplôme, que j’ai choisi de poursuivre ma carrière en tant qu’entrepreneur. J’ai choisi l’entreprenariat que je n’ai en réalité jamais quitté car déjà plus jeune, dès l’âge de 20 ans, je montais ma première société, à l’époque dans l’importation de maroquinerie entre les États unis et la France en partenariat avec Burlington Coat Factory et Marshalls qui sont deux principaux department stores du domaine, période où l’Euro était encore solide face au dollar américain. C’est pendant cette période qu’est apparu chez moi un goût prononcé pour les activités à l’international. Je me suis alors formé dans le but d’être polyvalent afin de pouvoir naviguer dans différentes activités, ce qui me permet aujourd’hui de prendre ce qui semble être les meilleures directions pour notre entreprise

Aujourd’hui, vous vivez  entre Parie et Dakar. Qu’est-ce qui vous plait dans ce pays, et plus particulièrement dans cette ville ? Qu’est-ce qui diffère de la France ?

Le Sénégal est un pays où les possibilités et les opportunités sont multiples sur le plan de l’entreprenariat peu importe la taille de votre entreprise. C’est un des pays les plus stables politiquement et économiquement en Afrique de l’Ouest, il est donc très attractif pour les investisseurs et les travailleurs. De nombreux organismes, entreprises et institutions ont d’ailleurs leur siège régional à Dakar. C’est une ville cosmopolite, dynamique, en effervescence et en même temps très familiale. Il fait bon vivre à Dakar ! De plus le climat est très agréable et la ville étant une presqu’ile, elle est entourée par la mer.

Au niveau économique, Dakar représente à son échelle l’effervescence d’un continent en plein essor. L’Afrique subsaharienne regorge de villes dynamiques comme la capitale sénégalaise. L’expérience devient alors très enrichissante lorsque l’on a la chance d’observer de près cette forme de croissance que l’on ne voit pas forcément en France.

Vous êtes désormais responsable de l’antenne locale de KEDGE Alumni à Dakar. Qu’est-ce qui a motivé votre candidature en tant que bénévole ?

J’ai participé à une rencontre Alumni en 2019 qui était très intéressante. Je me suis rendu compte que l’on était plus nombreux que ce que je pensais à Dakar ce qui m’a agréablement surpris. Les échanges étaient également très fructueux. A la suite de cette rencontre j’ai poursuivi les échanges avec les encadreurs du réseau et j’ai ensuite été contacté par Brigitte Van Roy et Thierry Provin pour coordonner l’antenne de Dakar. J’ai naturellement accepté car je suis convaincu de la force d’un réseau d’Alumni, de l’entre-aide et des opportunités qui peuvent se créer entre membres du réseau. J’en ai moi-même bénéficié pour mon entreprise.

Quelles sont vos ambitions pour cette antenne, quels sont vos projets ?

Notre antenne a été lancée quelque temps avant le début de la pandémie de COVID-19, ce qui n’a pas facilité l’organisation de nos événements. Mais j’espère que dans un futur proche nous pourrons de nouveau nous regrouper et organiser plusieurs événements, pour que l’antenne de Dakar, la première en Afrique subsaharienne, puisse rayonner dans toute la sous-région.

Avec Seynabou, la co-animatrice de l’antenne, nous souhaitons, au-delà des after-work et espaces d’échanges entre membres du réseau, faire vivre le reseau de Kedge, organiser des événements de rencontres entre les alumni et des personnalités de la place, organiser des actions sociales si possible... Ce dernier aspect est important dans le contexte du Sénégal, un pays en voie de développement.

Comment s’est passé votre intégration en tant qu’animateur d’antenne ? Le contact avec KEDGE Alumni a-t-il était facile ?

L’intégration en tant qu’animateur d’antenne s’est très bien passée. Brigitte est disponible, à l’écoute et d’une motivation communicatrice. Le fait d’être en co-animation est un plus. Etre un binôme à la tête de l’antenne permet d’être plus productif et plus réactif.

Enfin, quel message souhaitez-vous adresser aux diplômés et étudiants de passage ou vivant à Dakar ?

N’hésitez pas à entrer en contact avec notre antenne pour partager votre expérience, ou bénéficier de soutien au besoin, professionnel ou sur la ville de Dakar, si on peut vous être utile. Et surtout ne sous estimez pas la force du réseau alumni de Kedge.

mamadou.thiaw@kedgebs.com

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires