Inscription à la newsletter
- - -
Se connecter
Menu
01/02/2019

Marine, la kedgeuse pour qui l'aventure est un antidote à la maladie

Marine Barnérias, une kedgeuse qui combat la maladie en devenant exploratrice, écrivaine, présentatrice, conférencière et productrice !

De 2013 à 2015, Marine Barnérias étudie à Kedge Business School sur le campus de Marseille. Dans le cadre de ce Master, elle s’est spécialisée dans le management de l’innovation des services, dans la gestion de crise, le marketing ainsi que dans le management des hommes et des équipes. 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Un bonheur à l’état pur ! On est tout petit 👣🙏💫 #rosyaumax #magnifique #onesttoutpetit 🙏💫🙈

Une publication partagée par Seper (@seperhero2016) le


Apprendre à vivre avec "Rosie"

À l’âge de 21 ans, la vie de cette jeune et dynamique étudiante bascule lorsque les médecins lui diagnostiquent une sclérose en plaques (SEP). Cette maladie auto-immune affecte le système nerveux central et entraîne des lésions qui provoquent des perturbations motrices, sensitives et cognitives. A plus ou moins long terme, ces troubles peuvent progresser vers un handicap irréversible.

Pour le moment, la maladie « Rosie » comme elle l'appelle, ne progresse plus. « Le mot maladie me fait un peu chier, car je trouve que c’est moche. Je préfère dire que quand ma petite Rosie est rentrée dans ma vie, elle m’a piquée de tous les côtés et je saignais comme pas possible » explique-t-elle. Cependant, Marine est bien décidée à se battre : « Rien n’est une fatalité. Et j’y crois vraiment à ça. Oui, on peut ne pas en guérir. Mais ça peut aller bien aussi »

Simone: Marine Barnérias

"Quand on a 21 ans, et qu'on nous dit: "Vous allez rester dans un lit d'hôpital, et votre futur est dédié à un fauteuil roulant" je me suis dit que je n'arriverais jamais à me relever" Grâce à un voyage, Marine Barnerias a réussi à apprivoiser sa maladie Découvrez son incroyable histoire

Publiée par Simone Media sur Mercredi 20 juin 2018

 

Après ce malheureux diagnostic, la jeune femme décide de tout lâcher pour un voyage exceptionnel ! Elle se lance alors dans la création de son projet « Seper Hero » ayant pour but de se rencontrer elle-même en interrogeant son corps, son esprit, puis son âme. 

À travers ce projet, Marine veut « faire naître chez chaque malade une énergie positive et une confiance en la vie ».

Après le diagnostic, l'aventure !

Une fois le financement de son voyage collecté, elle se lance dans une aventure composée de 3 étapes (Nouvelle-Zélande, Birmanie, Mongolie) pour se retrouver, se recentrer et pour faire face à la maladie. 

Pour sa première escale, elle découvre la Nouvelle-Zélande, son climat océanique et ses paysages fabuleux où elle se retrouve seule avec la nature. C'est d'ailleurs au ici en Nouvelle-Zélande que la jeune exploratrice décide de renommer sa maladie, car « Rosie »  est présente avec elle à chaque instant, à chaque étape du voyage. Pour elle c'est un moyen d’en finir avec le mot SEP : « Il me paralysait de l’intérieur et m’empêchait d’avancer ». Pour sa deuxième étape, Marine se rend en Birmanie pour y découvrir un pays extrêmement mystérieux et méconnu mais tout autant fascinant. Pour finir son périple, elle rejoint la Mongolie pour y partager le quotidien d’une tribu de Tsaatans et parcourir la steppe à cheval.

Ce long périple lui a permis d’apprendre à se connaitre davantage et à affronter la vie d’une manière différente.

Pour Sept à Huit, la jeune femme est revenue sur son incroyable expérience :

Une autobiographie à succès

À son retour et suite à une proposition de l'éditeur Flammarion, Marine se lance dans l'écriture de son livre « Seper Hero, le voyage interdit qui a donné du sens à ma vie ».

En 2017, son livre a été nominé lors de la dixième édition du Prix Paroles de patients, récompensant les auteurs dont les œuvres sont centrées sur la maladie en elle-même, ou sur un vécu de patient, d’aidant ou encore de proche d’un patient. Il a également remporté deux autres prix :
-Prix coup de coeur du festival du livre de l'île de Ré
-Prix coup de coeur du festival du livre René Caillé et des écrits de voyages 2018

« Sans cette maladie, je serais passée à côté de ma vie [...] Je voudrais que l'on retienne de mon histoire que l'on est tous capable de le faire, on a tous des peurs qui nous freinent mais il faut croire en ses rêves et en cette petite voix, dans notre tête... » analyse la jeune femme.

Et désormais, présentatrice à France Télé et gérante d'une société de production !

Aujourd’hui, Marine Barnérias est présentatrice pour le groupe France Télévision où elle anime une émission intitulée « Magazine Littoral », le magazine des gens de mer. Cette émission se déplace de Dunkerque à Saint-Jean-de-Luz, et vous fait partir à la rencontre de tout ceux qui vivent du maritime ou qui en sont tout simplement passionnés. Tous les samedis à 11h30 en Normandie et dans Les Pays de la Loire puis tous les dimanches à 12h55 en Bretagne, rediffusion le mardi à 9h20 sur toute la France

 

« Je ne suis pas journaliste, je ne viens pas du tout de l’univers de la télé, si j'ai accepté c’est parce que je suis une passionnée de l’humain, de la rencontre. C’est un magazine des gens de mer. Il y a des rencontres, on est dans l’échange [...] Je veux réussir à partager, à démocratiser cet univers peu mis en avant, le rendre accessible. » nous informe Marine.

Passionnée et hyperactive, Marine s'est également récemment lancée dans la création de sa propre société de production nommée Mooji Smile, avec laquelle elle souhaite entre autres produire un documentaire qui sortira fin 2019 sur grand écran !

Toujours prête à aider et enthousiaste, Marine anime également des conférences à la prise de parole en public. Elle intervient dans les sociétés, les associations et les grandes écoles.

Un grand bravo à cette kedgeuse pour son parcours incroyable !

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

☀️Rendez vous pour la nouvelle formule LITTORAL 🌎 #france3 #france3bretagne #lecachalotdulittoral #toutaappeendre 🙈👍😊 ▶️🔜 @marine_barnerias Quand on commence un nouveau projet un nouveau boulot ou carrément qu’on découvre litérralement un univers comme pour moi à la rentrée.. ça fait toujours flipper... Peur de ne pas être à la hauteur quand on ne connaît pas du tout ou l’on met les pieds.. ou tout simplement envie de trouver une place qu’on ne peut pas avoir tout de suite car on doit apprendre à la créer. Au final je me suis rendue compte que quoi qu’il arrive, le plus important est de rester fidèle à qui l’on est intérieurement ! Je vous donne rendez vous le 23 septembre pour le lancement de l’émission littoral :) ! J’ai tout à apprendre et à découvrir dans cet univers. 🌎🙏💫💡 Pour le moment 6 émissions ont été tournées et j’ai eu un plaisir fou a découvrir et à apprendre déjà une multitude de choses. J’espère que j’arriverai à vous partager ces moments de la manière la plus vraie et authentique même si à la télé c’est pas si simple ;) J’attends vos retours positifs comme négatifs ;) ! 👍 We work in progress pour créer une nouvelle émission afin de mettre le mieux en avant les profils que je vais avoir la chance de rencontrer !!!!! Rendez vous le 23 septembre pour découvrir la nouvelle formule littoral !!!!!!! Yalllaaaaaa

Une publication partagée par Seper (@seperhero2016) le

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.