Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
27/09/2018

Deux diplômés de KEDGE lèvent 1 million d'euros pour développer leur entreprise !

Respectivement diplômés de KEDGE en 1991 et 1989, Philippe Rudowski et Jean-François Delepoulle ont ensemble créé Roadoo Network, une plateforme automatisée d'incentives

  1. Bonjour Philippe et Jean-François ! Pour commencer, parlez-nous de vos parcours scolaires : quelles formations avez-vous suivi à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Philippe Rudowski : Après la prépa, j'ai choisi KEDGE Bordeaux en 1986 car l'école demandait à chaque élève de se doter d'un ordinateur portable, une révolution alors.  Je suis resté généraliste car je n'avais pas encore d'idée précise sur ce que je souhaitais faire. J'ai pu ainsi approcher toutes les fonctions de l'entreprise et découvrir le management en m'occupant de l'association sportive.  Cela m'a permis de constituer des bases théoriques et un réseau qui m’ont servi toute ma carrière. La preuve en est que je suis aujourd’hui avec un camarade de promotion pour parler de Roadoo Network, notre projet commun !

Jean-François Delepoulle : Après mon DUT et une année de césure passée au UK, aux Etats unis et en Espagne, je suis rentré à l'ESC de KEDGE Bordeaux par la voie des admissions parallèles pour développer spécifiquement mes connaissances en Finances et en Organisation, qui sont à la base de mes activités actuelles.  Aujourd’hui, j'ai d'excellents souvenirs de mes années d'études à Bordeaux, et de nos matchs de rugby du jeudi. 

 

  1. Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

Jean-François Delepoulle : En ce qui me concerne, j’ai fait mes armes dans différentes banques d’affaires avant de me mettre à mon compte en 1997, avec pour spécialité la reprise et le redressement de sociétés. Ces expériences m’ont permis d’acquérir une solide expertise dans les opérations de fusions & acquisitions et de montages juridiques et financiers, notamment dans le domaine immobilier. J’ai maintenant développé mes propres structures, des sociétés de conseils et de développement immobilier, et je participe à l'expansion d’entreprises du numérique. Je réalise aussi des missions de management de crise et de « retournement » d’entreprises pour des fonds d’investissements.

Philippe Rudowski : J’ai une carrière plus industrielle, menée entre le Royaume Uni, la France et l’Espagne dans des postes de direction générale et aux achats. J’ai ensuite créer ma propre structure commerciale en Espagne, à Barcelone. J’accompagne des entreprises européennes de packaging dans le développement de leurs ventes en France et en Espagne. Je me suis récemment lancé dans la commercialisation en France d’un outil innovant d’aide au massage cardiaque, Cardio First Angel, un projet qui compte beaucoup pour moi. Et bien sûr, au centre de mes activités actuelles, il y a Roadoo Network.

 

  1. Quel(le) est votre projet/situation aujourd'hui ? Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de faire ce que vous faites aujourd'hui ?

Jean-François Delepoulle : En 2016, nous avons rejoint Christophe Tremoulinas, un ami d’enfance de Philippe qui venait de créer Roadoo Network, une plateforme automatisée d'incentives. C’est un espace digital collaboratif qui permet aux managers d’accompagner, de motiver, et de challenger leurs équipes. Très concrètement, ça fonctionne comme une application que les commerciaux et autres employés installent sur leurs portables : le manager crée son challenge en quelques minutes, les résultats sont uploadés automatiquement pendant la période du challenge et les utilisateurs peuvent suivre leur évolution simplement. Cela nous a paru répondre à un besoin qu'expriment toutes les entreprises. Nos ventes sont en progression grâce au nombre croissant d'entreprises de taille significative. 

Philippe Rudowski : Roadoo Network modernise les challenges commerciaux en les rendant adaptables aux performances individuelles ou collectives. On note une augmentation de l'engagement ce qui permet d'aller plus loin dans l'exécution et la satisfaction.  Avec Jean-François, nous avons levé 1 million d’euros en regroupant des investisseurs pour financer le projet. Nous sommes investis dans le conseil d’administration et je gère également les opérations.

 

  1. Comment le projet est-il accueilli ? Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Philippe Rudowski : Chez les entreprises avec qui nous traitons, notre démarche suscite beaucoup d’enthousiasme et de retours positifs, on a vraiment l’impression que Roadoo répond à un besoin. Nous pensons que le potentiel ne se limite pas à la fonction commerciale et aux clients, mais peut s'étendre à toute l'entreprise, car chaque employé contribue à son succès. A l’avenir, nous voulons continuer de croître en France et en Espagne, nous développer dans un ou deux autres pays européens et tester un marché majeur comme les Etats-Unis. 

Jean-François Delepoulle : On a eu droit à un passage à la TV et  sur BFM radio pour présenter notre concept, ainsi qu’à plusieurs articles dans la presse spécialisée, généralement dans des dossiers sur la motivation en entreprise, ce qui est notre cœur de métier. Il y a une prise de conscience dans les entreprises qu’on ne peut pas avancer durablement avec des employés peu motivés. Le manque à gagner est immense mais des solutions comme Roadoo Network sont encore peu connues. En 2016, Edgar Grospiron, champion olympique de ski acrobatique, nous a fait l’honneur de rejoindre notre board et d'investir dans la société. Il travaillait déjà avec de nombreuses entreprises où il proposait des conférences sur le thème de la motivation. Avec Roadoo Network, il a trouvé un outil de motivation concret qui fait le lien avec ses conférences et permet de suivre son action dans la durée.  

 

  1. En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à développer ce projet ?

 Philippe Rudowski : Nous sommes diplômés depuis presque 30 ans et nul doute que l’école a beaucoup changé depuis ce temps-là ! Ce qui est certain, c’est que l’école m’a permis de rencontrer des profils très divers et de m'ouvrir aux autres cultures. Cette formation nous a servi tout au long de nos carrières. On en a fait des choses très différentes mais à nous deux, je pense qu’on peut dire que toutes les facettes de l’enseignement reçu à Kedge sont rassemblées. Il faut apprendre à apprendre et à s'adapter. 

 

  1. Si vous deviez donner un conseil aux diplômés et étudiants de KEDGE ?

Philippe Rudowski : Dans votre carrière, vous serez  amenés à avoir des personnes sous votre responsabilité. Ne passez pas à côté de la problématique de la motivation de vos collaborateurs, votre entreprise s’en portera mieux et vous le rendra !

 

  1. Autre chose à ajouter, un message à faire passer ?

Philippe Rudowski :

Pour paraphraser Edgar Grospiron, qui dit que « la performance d’une entreprise d’une dépend de la motivation des salariés qui la composent », j’ai la confirmation avec Roadoo Network que l’on peut "soulever des montagnes" avec des équipes motivées.


Plus d'infos : 

 

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.