Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
14/12/2017

Rencontre avec deux diplômés de KEDGE serial entrepreneurs

Dès leur sortie de l'école, Charlène Guicheron et Mohand Bencherif (ESC 2011) se sont pris de passion pour l'entrepreneuriat et le web. Aujourd'hui, ils lancent Kreezalid, une solution en ligne (saas) permettant de créer sa marketplace personnalisée en qu

Bonjour Charlène. Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire et professionnel.

En 2008, j'ai intégré Kedge, à l'époque Euromed Management. J'ai été diplômée en 2011 après avoir effectué mes deux dernières années en apprentissage dans le domaine de la gestion de projet marketing. Dès 2011, j'ai commencé à travailler sur un projet entrepreneurial avec mon associé Mohand Bencherif, lui aussi diplômé de Kedge. Forts des compétences techniques acquises lors de nos études, nous avons fondé N-SENS, une entreprise spécialisée dans le développement de marketplaces sur mesure. Nous avons accompagné une cinquantaine de projet marketplace, dans des domaines d'activités variés: la gastronomie, le tourisme, la beauté, le bricolage, l'éducation...

Comment l'idée de créer Kreezalid vous est-elle venue ?
 
À 26 ans, et avec 5 salariés, nous voulions vivre une nouvelle aventure entrepreneuriale. c'est à ce moment là que nous avons commencé à réfléchir à la création d'une service en ligne sui permettrait de créer une marketplace en quelques minutes. En effet, nous avons rapidement compris que la clé du succès n'était pas dans le code de nos marketplaces. Ne vaut-il pas mieux lancer rapidement et commencer à attirer vos premiers visiteurs, plutôt que passer 6 mois à développer sa plateforme, sans aucune certitude de retour sur investissement? Nous avons donc étudié les solutions déjà sur le marché. Mais nous avons rapidement compris que celles-ci sont au mieux limitées techniquement, au pire inaccessibles financièrement. Il fallait alors proposer une solution à la fois rapide et économique, mais aussi personnalisable et extensible. De là est née Kreezalid. Notre promesse : une mise sur le marché de votre marketplace en un temps record.

Où en êtes-vous aujourd'hui sur ce projet ?

Depuis début 2017, nous commercialisons Kreezalid, une solution en ligne (SaaS) permettant de créer sa marketplace personnalisée en quelques minutes, sans compétence technique. Notre équipe de développement est situé en France, mais notre marché est mondial et notre solution est disponible en français et en anglais. En plus de la plateforme technique, nous proposons à nos clients des recommandations basées sur notre d’expérience dans l'accompagnement de projet marketplace. Notre volonté est de permettre à tous les beaux projets d'avoir une chance de voir le jour, sans contrainte de budget. Nous sommes convaincus du rôle crucial jouer par les plateformes dans la transformation de notre façon de vivre et de consommer les biens et les services aujourd'hui (AirBnB vs les hôtels, Drivy vs les loueurs de voitures, Uber vs les taxis).

DECOUVREZ KREEZALID

Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Nous nous sommes rendus compte ces derniers mois qu'il pouvait exister en dehors de nos frontières de grandes opportunités, notamment dans notre domaine d'activité.

Nous sommes persuadés que les plus belles opportunités économiques se trouvent aujourd'hui dans certains pays d'Afrique. Cependant, l'environnement technologique et les usages sont très différents. Notre défi est donc de trouver les réponses adéquates afin de pouvoir y commercialiser Kreezalid.

En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à monter vos différents projets ?

Kedge Business School m'a permis de m'ouvrir à une voie que je n'envisageais pas: l'entrepreneuriat. Le pro-act entreprise ainsi que la Junior Entreprise de l'école notamment, ont joué un rôle important dans la structuration de mon projet et m'ont permis de sauter le pas avec plus de confiance.

Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui souhaitent eux aussi entreprendre ?

Je leur dirai évidemment de pas attendre pour vous lancer. Je préciserai quand même que se lancer ne veut pas dire prendre des risques inconsidérés: vous pouvez très facilement tester une idée en mode projet du soir, et réellement sauter le pas quand vous aurez acquis plus de certitudes sur votre marché.

Au pire, vous arriverez toujours à valoriser cette expérience et les compétences que vous aurez acquises (référencement, rédaction web, gestion des réseaux sociaux...). Les entreprises recherchent toutes aujourd'hui des collaborateurs avec un esprit "entrepreneurs". Vous n'avez donc rien à perdre, bien au contraire.

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.