Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
06/06/2018

Rencontre avec une kedgeuse entrepreneuse... au Mexique !

Les étudiants du pro-act KEDGER Trotter poursuivent leur tour du monde durant lequel ils rencontrent de nombreux alumni expatriés. Aujourd'hui ils ont interviewé Elise, jeune diplômée de KEDGE et entrepreneuse installée à Mexico.

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour je m’appelle Elise Le Monier, j’ai 26 ans et je viens de Bretagne. J’ai été diplômée de Kedge en 2016, et je suis à Mexico depuis maintenant 2 ans, où j’ai créé ma boite il y a un an et demi !


Après ton diplôme à KEDGE, qu’as-tu fais (stages, premiers emplois…) ?

À Kedge, j’ai commencé mon année de césure par un premier stage dans l’entreprise « Les Comptoirs », une agence de communication digitale à Paris.
Je m’occupais de la communication de l’entreprise, mais aussi de la partie évènementielle, où j’étais en charge de l’organisation d’évènements de l’agence pour fédérer tous les collaborateurs. Par exemple, on avait organisé une compétition entre blogueurs, ce qui nous permettait de faire pas mal de communication autour de cela.

Après cette première expérience en agence, j’ai eu envie d’avoir une autre expérience chez l’annonceur, et en parallèle de ça, je voulais voyager. J’ai donc décidé de partir à Montréal, où j’ai trouvé un stage en communication et marketing pour le Club Med, pour ma deuxième partie de césure.
Mon stage consistait à promouvoir les villages Club Med présents partout dans le monde. J’ai adoré cette expérience et la ville de Montréal mais je préférais le milieu de l’agence. Pour mon stage de fin d’études, je suis partie au Luxembourg, dans une agence digitale où j’ai fait du conseil pour me spécialiser en consulting digital.
Ce stage s’est fait en première partie de Master 2, car j’étais prise pour un échange au Mexique en deuxième partie et je voulais vraiment y aller.

Pendant mon échange au Mexique dans une université partenaire de Kedge, j’ai commencé à travailler sur un projet d’agence écotouristique avec une amie rencontrée au Luxembourg. Pendant environ 1 an nous avons testé le marché. Au bout de 8 mois, la demande était bien validée, nous avons donc créé la société et nous avons pu commencer à travailler de manière plus formelle. 

1 minute / 1 kedger : Elise diplômée de KEDGE expatriée au Mexique

 

Publiée par Kedge Business School Alumni sur mercredi 6 juin 2018


Pour quelles raisons est tu partie à l’étranger ?

Je suis allée au Mexique premièrement car j’avais une opportunité d’y aller via Kedge. Quand je suis allée au Canada j’ai beaucoup parlé anglais et je me suis rendu compte que j’aimais l’apprentissage d’autres langues. Lors de mes études, j’avais étudié l’espagnol et j’aimais l’idée d’aller dans un pays où je pouvais développer mes compétences en espagnol en ayant ma vie là-bas. Lors de mon échange au Mexique j’avais également commencé à connaitre le pays, et je trouvais ça dommage de commencer à découvrir une nouvelle culture et de ne pas continuer, se limiter à quelques mois lors d’un échange. Toutes ces raisons ont fait que j’avais réellement envie d’y créer mon business.

D’autres facteurs sont rentrés en compte, comme les nombreuses opportunités, les fortes demandes des étrangers européens pour le tourisme.

Pour vous donner un exemple, cette année est encore une année record pour le tourisme au Mexique, nous nous sommes donc rapidement rendu compte que c’était un gros marché et qu’il y avait quelque chose à faire.
Et enfin je finirais par dire le coût de la vie assez accessible au Mexique, a aussi pu faire pencher la balance. C’est une bonne chose lorsque l’on monte une entreprise.


Peux-tu nous parler de ton métier ?   Est-il en relation avec la formation que tu avais reçue à Kedge ?

J’ai créé « www.mexikoo.com », une agence en ligne d’éco-tourisme au Mexique. Au fur et à mesure de la création de notre entreprise nous avons identifié deux principales activités.

La première est de proposer des services d’agence de voyage, spécialisée dans l’écotourisme. Ceci signifie sortir des sentiers battus, aller à la rencontre des populations locales, vivre de vraies expériences... ! Notre agence Mexikoo est maintenant bien visible en ligne, car nous faisons de l’advertising sur Google, du SEO, nous sommes très présents sur les réseaux sociaux, et notre page Trip Advisor nous apporte aussi une belle notoriété. Grâce à cette visibilité, beaucoup de personnes qui ont un projet de voyage au Mexique nous contactent. Nos clients viennent de divers endroits : Europe francophone, Canada, expatriés au Mexique... En ce moment, nous recevons aussi de plus en plus de clients américains. Les gens nous trouvent en tapant des mots clés liés au tourisme au Mexique, et nous demandent des voyages personnalisés. Nous avons aujourd’hui une superbe équipe qui se charge de développer notre présence sur les médias digitaux, de promouvoir le Mexique, et de concocter des voyages inoubliables à nos clients !

DÉCOUVRIR MEXIKOO

Les offres sont différentes selon le budget, la région, les envies et la manière de voyager… Ce que nous souhaitons c’est personnaliser le circuit et notre service. Certains clients souhaitent que l’on s’occupe de tout, de A à Z. On leur réserve des hébergements insolites, des excursions, un véhicule, parfois avec guide/chauffeur, selon leurs souhaits… On leur fait un carnet de voyage pour qu’ils soient autonomes, tout en étant bien guidés. On est également disponible sur place, en cas de besoin pendant leur voyage. D’autres clients en revanche, préfèrent acheter simplement un pack d’excursions, disponibles sur leur itinéraire. Ceci est aussi possible avec Mexikoo !

La deuxième activité c’est la vente d’excursions écotouristiques en ligne, et d’ainsi permettre aux clients de faire leur voyage eux-mêmes à la carte (voitures, hébergements, excursions…). C’est un projet digital qu’on a mis en place pour proposer une place de marché d’excursions et projets écotouristiques, ce qui n’existait pas.
Cette partie-là précisément nous demande beaucoup de travail, de recherche et d’innovation.

Ma mission à moi est principalement de développer l’offre : j’essaie de comprendre les demandes des clients et de leur proposer des nouveaux produits.
On s’adapte au marché, par exemple ici à la ville de Mexico, les gens recherchent souvent des services de chauffeurs. On est donc en train de mettre ça en place, car c’est un vrai besoin dans cette ville immense, où il y a tant de choses à voir. En termes de régions, notre offre est déjà bien développée sur le Yucatán et le Chiapas, qui sont très demandés par les voyageurs européens. Maintenant, on développe de nouvelles zones géographiques qui gagnent à être connues, comme la Basse Californie (une région incroyablement belle), ou encore les alentours de Mexico.

Je supervise également tout ce qui est ventes, et mon associée s’occupe elle de toute la partie digitale (création du site internet, de campagnes, de l’animation sur les réseaux sociaux), ainsi que de la partie administrative et des stratégies de développement de notre Start up. D’ailleurs tout récemment, nous avons fait une levée de fonds de 1,400 000 MXN et un nouvel associé est entré au capital !

Bien-sûr que certains cours m’ont aidé pour ce métier, surtout à la fin de mes études, en M2. Je savais que je voulais faire de l’entrepreneuriat et j’ai donc choisi des cours dans ce domaine.

Après, la réalité sur le terrain est différente de ce que l’on apprend à l’école. Il faut beaucoup de bon sens, et ne pas hésiter à demander des conseils aux personnes autour de soi. Petit à petit, c’est aussi l’expérience qui aide.


Quelles sont les qualités essentielles pour faire ce métier ?

Pour moi les qualités essentielles sont la persévérance et l’audace. Certaines choses sont assez dures, et ici au Mexique, ce n’est pas la même manière de travailler. Par exemple, ce n’est pas aussi cadré qu’en France. Il faut toujours se battre pour entreprendre.  Il faut aussi savoir se différencier, écouter les clients et savoir se remettre en question pour proposer de bons produits, qui se vendront.

Enfin, je dirais qu’il faut adorer ce que l’on fait, car c’est quand même une société que l’on monte, et il ne faut pas avoir peur de la quantité de travail, des journées et des semaines à rallonge.. !


Comment décrirais-tu la culture de ton pays, et la culture d’entreprise comparée à celle de la France ?

Dans le monde du tourisme, qui me concerne, j’ai remarqué que les français sont très exigeants, certainement plus que les Mexicains ou d’autres nationalités.
C’est un atout quand on est une entreprise européenne ici au Mexique car nous connaissons les attentes des français, et je pense que nous leur donnons confiance.

En revanche, les français qui viennent aux Mexique ont parfois l’idée d’un coût de la vie très bas, ce qui n’est pas forcément vrai. La qualité a forcément un coût. C’est vrai pour nous, agence, mais aussi pour nos partenaires, notamment les guides. Ils font un superbe travail et ont une culture incroyable. On ne souhaite pas sous vendre leurs services. Nous devons parfois l’expliquer à nos clients qui le comprennent très bien, et puis ils reviennent très contents de leurs voyages et de leurs rencontres !

Pour ce qui est de la vie quotidienne, et des mexicains, je dirais que les gens ici sont très sympathiques, très serviables, joyeux… Ils sont aussi très ouverts d’esprit et s’intéressent beaucoup à notre culture, à la France, à Paris ! Ils posent beaucoup de questions, ils aiment partager la culture de leur pays et sont très joyeux !


Quelles sont tes ambitions pour le futur ?

J’aimerais parfois rentrer en Europe, car la France me manque, les amis, la famille… Mais la priorité à l’heure actuelle c’est surtout notre entreprise, je ne me mets pas de barrière et je veux la développer au maximum. Elle nous stimule beaucoup et on est très passionnées par ce que l’on fait. Un jour, pourquoi pas profiter de notre expérience dans le tourisme pour créer « Mexikoo » dans d’autres pays, ou bien créer une toute autre société, en France, ou ailleurs... J’aime beaucoup l’entrepreneuriat !

Très honnêtement à l’heure actuelle c’est assez dur à dire, on ne sait pas ce que l’on va faire d’ici un an ou deux car on est vraiment dans le feu de l’action.

Est-ce que Mexikoo accueille des stagiaires ?

Oui bien sûr ! On a aujourd’hui deux stagiaires et nous en recherchons constamment !
A l’heure actuelle nous recherchons deux stagiaires francophones (marketing digital – développement), et aussi un stagiaire anglophone, car notre gros objectif pour cette année et de développer le marché américain.
Nos stages sont, je pense, très intéressants et formateurs pour les gens qui aiment le digital et l’entreprenariat.

Vous pouvez postuler en ligne :

https://www.mexikoo.com/fr/stage-community-manager-content/

https://www.mexikoo.com/fr/stage-webmarketing-bd/

ou par mail : alexia@mexikoo.com

 

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.