Se connecter
Menu
13/10/2017

La start-up de ce diplômé de KEDGE digitalise votre service juridique !

Dans un monde se digitalisant à vitesse grand V, les Legal Tech vont vite devenir incontournables. C'est à partir de ce constat que Pierre Colliot (PGE 2015) a lancé La Fabrique Juridique.

Bonjour Pierre. Pour commencer, parlez-nous de votre parcours.
 
Après un Bac L, option Théâtre, je décide de m'engager dans des études de Droit : Direction Tours pour le début de mon parcours académique. Je passe plus de temps Place Plumereau (pour les connaisseurs) que sur les bancs de la Fac et j'abandonne le Droit en deuxième année. Ces années ne seront pas perdues puisque j'y ai rencontré ma femme (qui est à l'origine de La Fabrique Juridique) ! Arrêt des études = Il faut bosser. Je trouve un job dans les assurances... 6 mois en tant que chargé d'Assistance derrière un téléphone, c'est assez pour décider de reprendre les études. Je décide de passer le concours de l'Escem Bachelor, 3 ans plus tard, j'obtiens mon Bachelor en Management. Durant ces trois années festives, ponctuées de stage et d’expatriations, je rencontre Roman Verdoolaeghe, qui est aujourd'hui mon associé. Entre temps, j'ai aussi rencontré David Todorovic, mon premier voisin à Tours, qui lui aussi est devenu mon associé... Ensuite ? Ensuite c’est le concours Tremplin pour KEDGE Business School. J’intègre le programme PGE. Première partie du Cursus avec une spécialisation Marketing (Chef de Produit etc) et Communication. Arrive la césure, j’appelle mon meilleur ami, Julien, qui vient de boucler ses études en audiovisuel. « Tu fais rien là toi ? Non ? Bon, j’ai 1 an devant moi, on monte une boîte de prod. Ok» Quatre ans plus tard, NewPic Production est toujours présente. Des aventures au Sénégal et dans toute l’Europe et une centaine de films réalisés ! Ce premier projet a pris un peu plus de place que prévue. Je réussis tant bien que mal à conjuguer les cours, la boîte, le mémoire et surtout l’arrivée d’un enfant. Au final c’est passé, douloureusement pour le mémoire… Je suis enfin diplômé de KEDGE !
 
Expliquez-nous en quoi consiste La Fabrique Juridique, votre start-up. Comment avez-vous eu cette idée ?
 
En mai 2017 (2 mois après la fin de mes études), ma femme revient d’une conférence sur les Legal Tech. Elle me dit que ça cartonne en ce moment et qu’on devrait peut être se lancer. « Ok, on lance le projet. ». La Fabrique Juridique était née ! Alors la Fabrique Juridique c’est quoi ? C’est très simple : c’est une plateforme de mise en relation client-avocat, spécialisée en droit du Travail (Droit Social). Nous proposons plus de 150 actes et documents, rédigés sur-mesure et à la demande par de vrais avocats spécialistes, partenaires de la Fabrique Juridique. Mais c’est aussi du conseil et des consultations en ligne. Comme un cabinet classique, mais digitalisé. Par exemple : vous êtes un employeur et vous souhaitez recruter un cadre en CDI. Vous vous connectez sur lafabriquejuridique.fr, vous choisissez le contrat CDI dont vous avez besoin. Un rapide questionnaire pour que votre avocat puisse récupérer les infos importantes et c’est rédigé en moins de 72h. Si jamais l’Avocat voit un problème (cadre non-légal, risque juridique), il vous rappelle pour en discuter avec vous.
 
 
Nous proposons (vraiment) tous les actes : de la pré-embauche à la retraite, en passant par l’inaptitude, les salariés protégés etc. La plateforme n’est pas exclusivement BTB puisque nous proposons un espace salarié, avec tous les documents inhérents au Salarié : Contestation, prise d’acte, Démission, Demande de congé, Annulation licenciement etc… Ce projet s’inscrit donc dans la continuité de mon parcours entrepreneurial. Pour moi, la phase de création est la plus excitante, avec le lancement ! Du coup, je ne me suis pas privé pour repartir dans la création de cette start-up.
 
Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?
 
Les secteurs du E-commerce et des legal-tech évoluent très très vite, donc nous réfléchissons à de nouvelles offres et solutions, notamment en rapport avec le Blockchain. On se donne 1 an avant d’envisager une levée de fond, sauf si tout s’accélère. Nous avons eu quelques investisseurs dès le lancement du projet, qui nous permettent aujourd’hui de travailler dans de très bonnes conditions, notamment sur nos budgets com ! Pour l'international, on va d’abord asseoir notre position en France. Ensuite, on vise peut-être le marché Anglo-Saxon, nous avons les compétences en interne !
 
En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à monter ce projet ?
 
Kedge, de par la possibilité d’effectuer un parcours à a carte, laisse une grande ouverture en cas de réorientation. A l’origine, je m’inscrivais dans un parcours typé « Chef de produit ». Mais après ma césure et la création de ma première société, je devais rapidement combler des lacunes en compta et gestion de trésorerie. La réorientation a été simple, juste à changer quelques électifs et c’était bon ! Pareil, le fait de pouvoir suivre plus de cours que le requis diplômant est plutôt intéressant. J’ai continué à me former en communication et en marketing (Merci M.Korchia et Mme Dessart au passage!)
 
Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient entreprendre, quel serait-il ?
 
Ne pas hésiter. Profiter du temps libre offert par les études pour monter son business et se donner toutes les chances de réussir à ce moment là ! Et aussi, c’est important, de bien choisir ses associés ! Ne prenez pas quelqu’un qui vous ressemble même si c’est votre pote. Vous vous ouvrirez bien plus d’opportunités et vous donnerez plus de perspectives avec quelqu’un qui pense différemment !
 
Autre chose à ajouter, un message à faire passer ?
 
Pour un ultime coup de pouce : Partagez nos pages sociales sur vos réseaux sociaux ! Vous êtes 53000, imaginez la portée de la publication si chacun de vous partage sur 1 ou 2 réseaux… Accompagnez votre partage d’un petit message, la publication sera 70% plus efficace ;) Et aussi, parlez-en à vos RH et votre service Juridique. Proposez leur de faire des économies, sans prendre de risque et en conservant un vrai lien humain avec nos avocats.
 
À propos de La Fabrique Juridique :
 
Fondatrice : Clémence Michaud
Business Developpement : Roman Verdoolaeghe
Finance : David Todorovic
 

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.